Vers un Canada plus sain – Rapport d’étape 2015 sur la promotion du cadre fédéral, provincial et territorial sur le poids santé

Aperçu

Les ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux de la Santé et des Modes de vie sains* ainsi que les ministres du Sport, de l'Activité physique et des Loisirs sont heureux de présenter le deuxième rapport d'étape électronique sur le poids santé au Canada, depuis l'approbation du document intitulé Freiner l'obésité juvénile : Cadre d'action fédéral, provincial et territorial pour la promotion du poids santé (le Cadre) en 2010. Ce rapport électronique, intitulé Vers un Canada plus sain – Rapport d'étape électronique 2015 sur la promotion du cadre fédéral, provincial et territorial sur le poids santé (rapport électronique) est fondé sur les principes du premier rapport d'étape électronique publié en 2013 et vise à mettre en relief les mêmes deux principaux domaines d'intérêt : les mesures collectives en cours dans toutes les provinces et les territoires, et une mise à jour des données et des renseignements accessibles les plus récents sur l'ensemble des indicateurs nationaux confirmés.

*Le Québec partage les objectifs généraux de ce cadre de travail, mais il ne souscrit pas à une stratégie pancanadienne dans un domaine qui relève de sa compétence. Le Québec demeure le seul responsable du développement, de la mise en œuvre, des communications des programmes de promotion des modes de vie sains sur son territoire. Toutefois, le Québec entend poursuivre l'échange d'informations et de meilleures pratiques avec les autres gouvernements au Canada.

Vidéo - Promotion de l'activité physique et des modes de vie sains (2015)

L'activité physique est un domaine prioritaire pour le rapport électronique de 2015 sur le poids santé. L'activité physique est essentielle dans le contexte du poids santé et des modes de vie sains. Le progrès est possible. Nous disposons d'une base solide, et nous pouvons poursuivre sur cette lancée. Nous avons tous un rôle à jouer pour aller de l'avant.

Télécharger le format MP4

Vidéo - Promotion de l'activité physique et des modes de vie sains (2015) - transcription

Musique animée en trame sonore. Un milieu urbain animé apparaît sur fond bleu pendant que des mots surgissent et forment une phrase.

“Nous avons un grave problème au Canada”.
Les mots disparaissent et une nouvelle phrase se forme.

“Près d’un enfant/jeune sur trois souffre de surpoids ou d’obésité”.

La phrase est remplacée par une autre.

“Les enfants reçoivent des diagnostics de maladies auparavant observées seulement chez les adultes, comme l’hypertension artérielle et le diabète de type 2”.

De gros points emplissent l’écran et de grandes lettres en caractères gras poussent la scène vers le haut pour révéler la phrase :

“Un poids santé est essentiel pour un avenir plus sain”.

Un petit oiseau bat des ailes, perché sur le mot « santé »

Après un fond mauve, des mots apparaissent à l’écran pour former des phrases.

“C’est pourquoi les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de la santé et des modes de vie sains du Canada et les ministres responsable du sport, de l’activité physique et des loisirs ce font les champions de cet enjeu”.

Un ballon de basketball rebondit sur le mot « sains ». Dans l’image suivante, des enfants en silhouette jouent sous les mots :

“Le progrès est possible”.

Des lignes colorées traversent l’écran pour révéler une autre phrase :

“Certaines mesures sont en place au Canada pour aider les enfants et les jeunes”.

Les mots disparaissent et sont remplacés par:

“À être plus actifs…”

Un ballon de football et de soccer tombent du haut de l’écran et rebondissent.

“...et à manger plus sainement.”

Un cœur se retrouve au centre d’une assiette
Des lignes de couleur traversent l’écran pour révéler une autre phrase:

“De sorte qu’ils puissent débrancher et jouer”
Un enfant joue sur une balançoire accrochée au mot « débrancher »
Des mots tombent de l’écran tandis que de nouveaux apparaissent.

“De sorte qu’ils puissent marcher et courir”.

Les mots glissent hors de l’écran. De nouveaux mots se forment.

“Et être actifs avant et après les heures de classe”.
La phrase “Pour un mode de vie sain” apparaît sur fond vert et se fixe au centre de l’écran

Cette phrase est remplacée par:

“Nous disposons d`une base solide”

Des silhouettes de garçons et de filles apparaissent au bas de l’écran tandis que d’autres mots révèlent le message.

“Et nous avons tous un rôle à jouer”
“Y compris les gouvernements, les entreprises, les organismes sans but lucratif, les parents et les collectivités”
Des points de couleur emplissent l’écran et une phrase apparaît.

“Collaborons…”

La silhouette d’un jeune enfant qui court traverse l’écran et révèle la phrase:

“Pour assurer un avenir plus sain à nos enfants et à nos jeunes.”
Les mots glissent hors de l’écran.
L’image d’un ordinateur se forme, accompagnée des mots:

“Apprenez-en davantage. Visitez le site: versuncanadaplussain.ca...”
L’ordinateur se transforme en nouveaux mots:

“...pour consulter le rapport électronique et le partager.”

Apparaît ensuite le logo du Réseau pancanadien de santé publique – Partenaires en santé publique

Le message suivant apparaît à l’écran

Le Québec partage les objectifs généraux de ce cadre de travail, mais il ne souscrit pas à une stratégie pancanadienne dans un domaine qui relève de sa compétence. Le Québec demeure le seul responsable du développement, de la mise en œuvre, des communications des programmes de promotion des modes de vie sains sur son territoire. Toutefois, le Québec entend poursuivre l`échange.

Le logo du Gouvernement du Canada apparaît à la fin.
La musique baisse

Calendrier - Continuer sur cet élan

Depuis l'adoption du Cadre en 2010, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux travaillent en collaboration, et avec d'autres secteurs, pour promouvoir la santé, réduire les disparités et aider à établir les conditions nécessaires pour aider les enfants, les jeunes et leurs familles à adopter des modes de vie plus sains. Le calendrier ci-dessous présente les étapes clés de ces efforts jusqu'à présent.

Adoption de la Déclaration sur la prévention et la promotion (Déclaration) :

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de la Santé, de la Promotion de la santé et des Modes de vie sains* ont adopté la Déclaration, une présentation de leur vision commune de travailler ensemble et avec d'autres intervenants à faire de la promotion de la santé et de la prévention des maladies, des incapacités et des blessures une priorité qui pousse à l'action.

Pour un Canada plus sain : faire de la prévention une priorité

Adoption du document Freiner l’obésité juvénile : Cadre d’action fédéral, provincial et territorial pour la promotion du poids santé (Cadre) :

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de la Santé, de la Promotion de la santé et des Modes de vie sains* ont adopté le Cadre en tant que première mesure découlant de la Déclaration, faisant ainsi de l'obésité juvénile (et du poids santé) une priorité.

Freiner l'obésité juvénile : Cadre d'action fédéral, provincial et territorial pour la promotion du poids santé

Adoption du document Mesures de suivi et orientations futures 2011 – Freiner l’obésité juvénile : Cadre d’action fédéral, provincial et territorial pour la promotion du poids santé (Rapport) :

Le Rapport formule des recommandations et les principaux domaines d'intervention pour les gouvernements afin de favoriser l'atteinte du poids santé et de réduire l'obésité juvénile.

Mesures de suivi et orientations futures 2011

Adoption de la Déclaration et du Cadre par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux chargés du sport, de l'activité physique et des loisirs :

En 2011, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux chargés du sport, de l'activité physique et des loisirs* ont également adopté la Déclaration et le Cadre.

Sommet de 2012 sur le poids santé

Ce sommet avait pour but de réaliser les efforts nécessaires pour établir des partenariats entre tous les secteurs. Un total de 86 intervenants multisectoriels ont participé à cet événement qui a duré une journée, dont des représentants des gouvernements, d'organismes sans but lucratif, d'organisations autochtones, ainsi que de l'industrie et des médias. Ce fut l'occasion d'avancer de nouvelles idées, de discuter des progrès des initiatives en cours et de relier les secteurs œuvrant à l'atteinte d'objectifs communs.

2012 Vidéo - Promotion du poids santé

En septembre 2012, les ministres de la Santé ont approuvé une présentation vidéo sur le poids santé. Il s'agissait de la première mise à jour aux ministres à être présentée dans ce format (figure maintenant dans le rapport électronique de 2013). Cette vidéo donne un aperçu des problèmes éprouvés et présente certains des importants efforts réalisés par les gouvernements et les divers secteurs qui ont une incidence sur l'obésité juvénile et le poids santé (p. ex. promotion de l'activité physique et de bonnes habitudes alimentaires).

Promotion du poids santé video (2012)

2013 Rapport électronique sur le poids santé

Le Rapport d'étape 2013 sur la promotion du cadre fédéral, provincial et territorial sur le poids santé (rapport d'étape) était la première page Web interactive FPT en son genre utilisée pour fournir aux Canadiens une mise à jour sur les progrès réalisés. Ce rapport présentait l'historique des mesures collectives en cours prises par les gouvernements et les autres secteurs pour Freiner l'obésité juvénile : Cadre d'action fédéral, provincial et territorial pour la promotion du poids santé.

Message des ministres de la Santé et des Modes de vie sains et des ministres du Sport, de l'Activité physique et des Loisirs (SAPL) du Canada

Nous sommes heureux de présenter le deuxième rapport électronique sur le poids santé. Comme nous poursuivons notre lancée sur cette question, nous savons que pour aborder les causes de l'obésité, un changement à l'échelle de la société doit avoir lieu en vue de modifier les environnements social et physique qui influent sur les habitudes alimentaires et les niveaux d'activité des enfants et des familles. Bien que les démarches présentées dans le rapport donnent des exemples importants du soutien apporté par les provinces et les territoires aux modes de vie sains, les données nationales nous rappellent que nous avons encore beaucoup de travail à faire pour nous attaquer aux facteurs qui contribuent à l'inactivité physique et à l'alimentation malsaine. Les taux de comportements sédentaires sont élevés et la plupart des enfants ne respectent pas les lignes directrices recommandées en matière d'activité physique. Une surveillance continue des tendances de ces indicateurs de modes de vie sains est essentielle pour évaluer la réussite. Une intervention soutenue et multisectorielle à laquelle participent les secteurs publics, privés, des professionnels de la santé et non gouvernementaux est nécessaire pour remédier efficacement à ce problème complexe. Les partenariats multisectoriels continuent d'être un objectif clé de ce travail. Cela comprend également le leadership manifeste des ministres qui travaillent ensemble.

En savoir plus

Pour ce faire, les ministres de la Santé et des Modes de vie sains et les ministres du SAPL du Canada collaborent afin de créer des conditions favorables à la santé et à la prévention des maladies, pour que les enfants, les jeunes et leurs familles, ainsi que les communautés, puissent être en bonne santé pour les années à venir.

Nous continuons de progresser relativement à la Déclaration sur la prévention et la promotion et au document intitulé Freiner l'obésité juvénile : Cadre d'action fédéral, provincial et territorial pour la promotion du poids santé (le Cadre) qui ont été publiés en 2010. Ils représentent les principaux jalons de notre parcours collectif visant à soutenir les enfants du Canada et leur famille dans l'atteinte d'un mode de vie sain.

Ce rapport électronique sur le poids santé met en relief les mesures collectives en cours pour faire progresser le Cadre, et fournit une mise à jour des données et des renseignements accessibles les plus récents sur l'ensemble des indicateurs nationaux confirmés. Nous pouvons tous faire figure de modèle à la maison, à l'école et au sein de notre collectivité. Nous pouvons aussi miser sur les initiatives efficaces, ce qui signifie qu'il faut parfois faire les choses de manière un peu différente pour produire un effet plus important. Nous pouvons tous faire une différence.

Tout le monde doit promouvoir et soutenir un style de vie sain.

Merci.

Télécharger/imprimer en format PDF

Initiatives - Prendre des mesures dans tout le pays

Des efforts considérables sont actuellement déployés dans tout le pays en vue de promouvoir un poids santé auprès des enfants là où ils vivent, apprennent et s'amusent, soit dans leur famille, à l'école et dans leur collectivité. Ces efforts s'harmonisent aux priorités stratégiques présentées dans le document Freiner l'obésité juvénile : Cadre d'action fédéral, provincial et territorial pour la promotion du poids santé (le Cadre).

En savoir plus

Les données nationales présentées dans le présent rapport décrivent les facteurs liés aux poids malsains : elles sont troublantes et soulignent la nécessité de renforcer les démarches visant à favoriser les modes de vie sains. Par exemple, plus des trois quarts des enfants canadiens ne respectent pas les Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire pour le temps passé devant un écran. Ce comportement sédentaire compromet donc leur santé. Les gouvernements collaborent dans le cadre de partenariats en vue de contribuer à l'établissement d'environnements encourageant davantage l'activité physique et une alimentation saine. La présente section fournit un aperçu de l'approche adoptée par chaque autorité pour aborder les questions du poids santé et du mode de vie sain. Elle donne également des exemples d'activités que les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux entreprennent dans le domaine de la santé/du mode de vie sain, du sport, de l'activité physique et des loisirs (SAPL), y compris les partenariats avec différents secteurs, visant à promouvoir le poids santé. Les initiatives sont classées selon les différents domaines d'intérêt (domicile, école, collectivité, Canadiens en santé, champion provincial/territorial, SAPL, partenariat/leadership partagé).Des renseignements supplémentaires sur ces initiatives et sur d'autres initiatives sont disponibles sur les sites Web de ces provinces et territoires.

Pour de plus amples renseignements au sujet de ces initiatives, veuillez consulter les sites web des juridictions concernées.

Télécharger/imprimer en format PDF

Catégories d'initiatives

Alb. C.-B. Man. N.-B. T.-N.-L. T.N.-O. N.-É. Nt Ont. Î.-P.-É. Qc Sask. Yn

Alberta

Colombie-Britannique

Manitoba

Nouveau-Brunswick

Terre-Neuve-et-Labrador

Territoires du Nord-Ouest

Nouvelle-Écosse

Nunavut

Ontario

Île-du-Prince-Édouard

Québec

Saskatchewan

Yukon

Initiatives du gouvernement du Canada

Aperçu de l’approche juridictionnelle

En 2011, le gouvernement de l’Alberta a commencé à demander la participation des Albertains à des conversations relatives au mieux-être. En 2013, il a publié la Strategic Approach to Wellness. Les composantes essentielles d’une stratégie efficace comprennent la création d’une compréhension partagée de la santé et du mieux-être et l’adoption d’une approche à l’égard de la santé de la population qui reconnaît les facteurs sociaux, économiques et environnementaux qui contribuent à la santé et au mieux-être. La Strategic Approach to Wellness de l’Alberta reconnaît le rôle vital joué par les personnes, les familles, les communautés, les organismes communautaires et professionnels, l’industrie et tous les niveaux de gouvernement dans la prise de mesures en vue d’atteindre les objectifs suivants :

  • de meilleures connaissances, compétences et comportements en matière de santé des personnes, des familles et des communautés qui créent du mieux-être;
  • des appuis sociaux et économiques pour le mieux-être;
  • un renforcement de la prévention primaire avec des soins de santé primaires;
  • une politique de santé publique.

L’essentiel, c’est que l’approche de l’Alberta vise à permettre aux adultes et aux enfants d’acquérir les connaissances et compétences dont ils ont besoin pour adopter des comportements sains et bâtir des communautés plus en santé.

Recommandations alimentaires en milieu scolaireFootnote *

À l’automne 2013, un document d’orientation provincial et territorial pour l’élaboration de critères nutritionnels à appliquer aux aliments et aux boissons servis dans les écoles (2013) a été réalisé par un groupe de travail du Groupe fédéral-provincial-territorial (FPT) sur la nutrition (GFPTN), avec une représentation de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba, des Territoires du Nord-Ouest, du Yukon, de l’Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador et de Santé Canada. Le document d’orientation vise à guider et soutenir les provinces et territoires lorsqu’ils élaborent et révisent leurs lignes directrices au fil du temps, et à faciliter l’élaboration ou la reformulation par l’industrie alimentaire des aliments et boissons qui utilisent ces critères nutritionnels aux fins d’approvisionnement par les lignes directrices et politiques des compétences concernant la nutrition.

On reconnaît que la responsabilité des lignes directrices et politiques pour l’alimentation dans les écoles varie à l’échelle des compétences, et que la cohérence dans les critères nutritionnels au sein des lignes directrices concernant les aliments et les boissons peut aider à tirer parti des ressources, à réduire le dédoublement des efforts, et à permettre une plus grande collaboration dans l’ensemble des compétences, ce qui est essentiel pour l’incidence collective.

En octobre 2013, les ministres provinciaux et territoriaux de la Santé se sont engagés à « encourager l’utilisation du document d’orientation provincial et territorial lorsque les provinces révisent et que les territoires élaborent leurs lignes directrices pour l’alimentation dans les écoles ».

Le document d’orientation a été publié en février 2014 en anglais et en français, et il est disponible sur demande, en envoyant un courriel à l’adresse PT-Champion-SNG@gov.ab.ca. Les questions et remarques peuvent aussi être envoyées à cette adresse.

Afin de faciliter le suivi des progrès des compétences en matière d’harmonisation par rapport aux critères nutritionnels, le gouvernement de l’Alberta en tant que champion provincial-territorial concernant les lignes directrices pour l’alimentation dans les écoles continuera de mettre à jour le contenu de l’annexe B lorsque les compétences publieront leurs lignes directrices et politiques concernant la nutrition en milieu scolaire révisées ou nouvellement élaborées.

Return to footnote * referrerRecommandations alimentaires en garderie : la priorité actuelle demeure l'établissement de critères nutritionnels optimaux. Une fois que ces critères seront établis, ils serviront de critères de base pour l'élaboration de critères nutritionnels pour les aliments et les boissons offerts en garderie.

Healthy School Community Wellness Fund

Le Healthy School Community Wellness Fund encourage les activités qui permettent de créer des environnements scolaires positifs et sains. Depuis 2007, il a appuyé 274 projets qui englobent près de 1 100 écoles en Alberta et plus de 365 000 élèves. Des fonds sont attribués au niveau des districts à 56 administrations (92 %) parmi les 61 administrations scolaires publiques, séparées et francophones en Alberta.

Depuis 2013, l’équipe de projet du Wellness Fund analyse les données d’enquête des élèves de la méthode Tell Them From Me (financée par Alberta Education) dans les projets du Wellness Fund afin de déterminer les corrélations entre le rendement scolaire et les indicateurs utilisés pour mesurer la santé. L’analyse montre une corrélation positive entre le rendement scolaire et l’activité physique, l’engagement social positif, et le contexte social positif. Elle montre une corrélation négative entre le rendement scolaire et la dépression.

Depuis 2013, le Wellness Fund assure le suivi du nombre d’écoles qui achèvent les modules du planificateur des écoles en santé du Consortium conjoint pour les écoles en santé (CCES), afin de mesurer la mise en œuvre d’une approche globale de la santé en milieu scolaire en Alberta. En 2013-2014, 354 écoles en Alberta ont achevé un module fondamental pour l’approche globale de la santé en milieu scolaire. En outre, chaque année un membre de l’équipe de projet du Wellness Fund se rend sur place, et ces projets reçoivent l’appui local de partenaires de l’organisme de santé publique Alberta Health Services pour s’assurer que les projets maintiennent le cap.

Le Wellness Fund a offert un financement plus important aux écoles situées dans la catégorie à faibles revenus (50 000 $ ou moins) qu’aux écoles situées dans la catégorie à revenus moyens ou élevés.

Healthy U Alberta

Healthy U Alberta soutient et encourage les Albertains à avoir un mode de vie plus sain en leur donnant des renseignements et des ressources au sujet d’une alimentation saine, d’une vie active, et du bien-être mental.

En juin 2012, une campagne « Health Champions » contenant de la publicité, une sensibilisation communautaire et des ressources encourageait les parents et autres adultes à être des modèles de rôle pour une alimentation saine et une vie active pour les enfants jusqu’à six ans.

En 2013, la campagne « Healthy U 5&1 Experiment » a été lancée pour les enfants âgés de six à douze ans et leurs familles. Quarante-deux expériences « épiques » ont offert aux enfants des façons créatives et non conventionnelles d’essayer de consommer au moins cinq portions de fruits et légumes et de faire une heure d’activité physique chaque jour. La campagne présentait des rassemblements scolaires avec YTV, des applications mobiles, de la publicité, un parrainage du secteur privé, et des visites d’une équipe de Healthy U, et elle a touché 129 436 parents et enfants en leur offrant des ressources et des récompenses pour une vie saine.

Alors que les campagnes ont pris fin, il reste le site Web (healthyalberta.com) et d’autres ressources, qui donnent au public, aux écoles, aux communautés et aux milieux de travail des renseignements reposant sur des données probantes au sujet d’une alimentation saine, d’une vie active et du bien-être mental. Les résultats de l’évaluation ont indiqué que les campagnes ont contribué à dissiper les obstacles à une alimentation saine et un mode de vie actif auxquels étaient confrontés les parents, qu’elles ont amélioré leur assurance lorsqu’ils ont opté pour un mode de vie sain, qu’elles ont offert des ressources utiles, et qu’elles ont peut-être contribué à de petits changements comportementaux positifs.

Coordination du mouvement Au Canada, le sport c’est pour la vie (ACSV)

Grâce au mouvement Au Canada, le sport c’est pour la vie (ACSV), l’acquisition d’un savoir-faire physique est devenue une priorité pour les ministères provinciaux et territoriaux de l’Éducation, les organisations sportives nationales et provinciales, et les programmes récréatifs d’un bout à l’autre du Canada. En Alberta, le mouvement ACSV coordonne plusieurs initiatives, notamment :

Coordination du savoir-faire physique : Établissement de coordonnateurs régionaux du savoir-faire physique dans chacun des neuf centres Be Fit for Life dans l’ensemble de l’Alberta. Leur rôle est de sensibiliser les intervenants communautaires à l’importance du savoir-faire physique et de programmes adaptés, et de créer de nouvelles occasions pour tous les membres des communautés, y compris les populations sous-représentées et marginalisées.

Les coordonnateurs régionaux du savoir-faire physique nouent des relations de travail avec des organismes communautaires sportifs et récréatifs affiliés à des organismes provinciaux. Des relations de travail efficaces seront nouées avec les écoles et d’autres groupes communautaires en vue de soutenir les programmes et l’élaboration (ACSV) connexes dans la région. Les employés en poste définissent les occasions de leadership dans la région ainsi que les obstacles à l’acquisition du savoir-faire physique sur lesquels les efforts sont concentrés.

Coordination du mouvement ACVS : Travailler avec des partenaires communautaires du savoir-faire physique en vue de réduire une lacune définie entre les associations sportives provinciales (ASP) et d’autres partenaires responsables du développement précoce de l’athlète (c’est-à-dire ceux qui perfectionnent leur savoir-faire physique au stade Enfant actif du programme Apprendre à s’entraîner. Une amélioration du développement de l’athlète et une uniformisation efficace chez tous les partenaires soutiendront la transition et la progression des participants d’un stade à l’autre et, le cas échéant, détermineront les épreuves et l’entraînement adaptés au stade dans les systèmes sportifs locaux ou provinciaux.

Projet de description : La Recreation and Physical Activity Division de Culture et Tourisme Alberta et l’Alberta Sport Connection du mouvement Au Canada, le sport c’est pour la vie ont collaboré dans un projet de mappage destiné à comprendre la portée et l’incidence du savoir-faire physique et de la promotion de l’activité physique ainsi que des efforts et investissements réalisés en termes de participation sportive. Le projet de  description mettra au point des recommandations pour les « prochaines étapes » afin d’améliorer le développement de l’athlète grâce à des programmes de qualités riches en savoir-faire-physique appuyés par une structure harmonisée utilisant une approche par l’incidence collective. Il fournira également des recommandations précises pour une meilleure uniformisation et une meilleure intégration des programmes et services sportifs en fonction des principes et des valeurs du modèle Développement à long terme de l’athlète (DLTA) du mouvement Au Canada, le sport c’est pour la vie (ACSV).

Politique Active Alberta Policy

Le programme Ever Active Schools coordonne toute une série de projets en consultation avec la Recreation and Physical Activity Division de Culture et Tourisme Alberta et l’Alberta Sport Connection du mouvement Le programme reçoit également un soutien au financement de ces organismes.

Hosting Healthy School Sporting Events est un partenariat entre Ever Active et l’Alberta Schools Athletic Association qui a pour but de donner forme à l’orientation relative aux événements sportifs plus santé dans les écoles. L’Alberta Sport Connection a offert sa consultation et son soutien à ce projet.

Savoir-faire physique – Perfectionnement professionnel : Au cours des deux dernières années, l’Alberta Sport Connection a offert son soutien financier à l’organisme Ever Active Schools, ce qui lui a donné une possibilité d’apprentissage professionnel unique pour explorer le savoir-faire physique et la façon dont il évolue dans le programme d’éducation physique provincial actuel. En 2014, 60 personnes ont fréquenté le Physical Literacy Summer Institute, elles provenaient principalement du service de l’éducation, mais également du service de la santé, du service communautaire et du service des sports.

Parkland Play : Ce programme adopte une approche pan sectorielle, à l’échelle de la communauté tout entière, à l’égard de l’activité physique. Il a été conçu en partenariat avec plusieurs organismes provinciaux de promotion de la vie active, de grandes administrations scolaires, et la région englobant les trois municipalités de Spruce Grove, Stony Plain et Parkland County, pour atteindre les objectifs avec les résultats d’Active Alberta. Parkland Play vise l’élaboration d’un prototype qui reflète une compréhension collaborative régionale du savoir-faire physique et de la vie active pour tous les citoyens en privilégiant tout particulièrement les enfants et les jeunes.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter Physical Literacy Summer Institute.

Plan sportif

Le plan Going the Distance : The Alberta Sport Plan 2014-2024 a été renouvelé et publié en juillet 2014. Le plan renouvelé était fondé sur huit mois de consultation par l’entremise d’un forum sportif provincial, de réunions provinciales, et d’une enquête publique en ligne. Une ébauche de plan a reçu davantage de commentaires en ligne de la part des Albertains de partout dans la province. De la consultation à la mise en œuvre, l’Alberta Sport Plan adopte une approche collaborative pour positionner l’Alberta en tant que meneur national du sport, et pour réaliser l’incidence positive du sport sur les personnes et les communautés.

L’Alberta Sport Connection (ASC) a été chargée de la mise en œuvre de l’Alberta Sport Plan pour le compte du gouvernement. Pour entamer ce processus, l’ASC a entamé le processus en réalisant une mise en œuvre détaillée et efficace le 31 mars 2015. En admettant que le système sportif en Alberta comporte de nombreux collaborateurs, il est nécessaire d’accroître l’harmonisation et la collaboration, et de coordonner les efforts et les activités pour atteindre une vision commune. Les mesures ultérieures du plan de mise en œuvre seront disponibles à partir d’avril 2015.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site du plan Going the Distance: The Alberta Sport Plan 2014-2024.

Aperçu de l'approche juridictionnelle

Promote, Protect, Prevent : Our Health Begins Here. Le cadre Guiding Framework for Public Health de la Colombie-Britannique (2013) est le document d’orientation pour le système de santé publique qui contient les objectifs et cibles à long terme pour diriger les mesures à l’échelle du système et améliorer les résultats en matière de santé.

Le cadre stratégique Healthy Families BC (HFBC) Policy Framework (2014) porte sur quatre des objectifs énoncés dans le cadre d’orientation. Il comprend sept niveaux d’intervention ciblés :

  • Alimentation saine
  • Activité physique
  • Lutte contre le tabagisme
  • Développement de la petite enfance
  • Promotion de la santé mentale positive
  • Culture de la modération pour la consommation d’alcool
  • Prévention des blessures

Il comprend un ensemble d’approches pour guider la mise en œuvre :

  • Utiliser plusieurs outils d’influence
  • Adapter les mesures tout au long de la vie
  • Obtenir des résultats dans les secteurs clés
  • Résoudre les inégalités en matière de santé
  • Utiliser les sciences du comportement

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter Healthy Families BC Policy Framework

Healthy Families BC - Childhood Healthy Weights Intervention Initiative

L’initiative Healthy Families BC - Childhood Healthy Weights Intervention Initiative a été lancée en avril 2013. Elle comprend trois interventions qui fournissent un soutien fondé sur des données probantes pour les familles ayant des enfants qui s’écartent de la trajectoire d’un poids santé.

Le programme ShapedownBC est offert dans les cinq autorités sanitaires et sont coordonnées par le Centre for Healthy Weights de l’Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique. ShapedownBC fournit des évaluations multidisciplinaires exhaustives, des renvois à des spécialistes et un soutien pour les enfants âgés de six à dix-sept ans qui sont en proie à des problèmes de santé et sociaux en lien avec leur poids.

En association avec la BC Parks and Recreation Association et le YMCA, le programme Mind, Exercise, Nutrition ... Do It! (MEND) est un programme d’intervention précoce pour les familles qui sont prêtes à changer leur mode de vie et à participer à des activités de groupe. Il est déployé dans 17 communautés. 

Une nouvelle intervention de télésanté intégrée rehausse les services d’encadrement spécialisés pédiatriques et pour un poids santé fournis actuellement par DietitianServices@HealthLinkBC et la Physical Activity Line. Cette intervention donne aux familles qui vivent dans des communautés éloignées le soutien professionnel dont elles ont tant besoin.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter HealthLinkBC.

Stratégie sur le sport de la Colombie-Britannique

La stratégie sur le sport du gouvernement de la Colombie-Britannique fait augmenter la participation dans les sports et investit dans des programmes tels que le Sport Participation Program, KidSport BC, l’After School Sport and Arts Initiative; par ailleurs, elle finance l’Aboriginal Sport, Recreation and Physical Activity Partners Council of BC (Partners Council). Elle aide à réduire les obstacles à la participation et s’attaque aux facteurs de risque associés à l’obésité et au poids santé chez les enfants, par exemple les disparités socioéconomiques et régionales.

La stratégie sur le sport de la Colombie-Britannique concentre ses investissements et ses activités sur le savoir-faire physique - en enseignant aux enfants et aux jeunes des habiletés de mouvement de base qui leur donneront la confiance et les aptitudes nécessaires pour participer à des activités physiques et sportives tout en s’amusant. Ce travail implique des partenariats à différents niveaux, y compris Sport Canada, l’Agence de la santé publique du Canada, ViaSport BC, la Directorate of Associations for School Health BC, le Partners Council, ainsi que des organismes sportifs et communautaires provinciaux, locaux et multilocaux.

After School Sport and Arts Initiative du gouvernement de la Colombie-Britannique

L’initiative After School Sport and Arts Initiative de la Colombie-Britannique offre des programmes entre 15 h et 18 h dans certaines écoles où les enfants sont habituellement sédentaires ou risquent d’adopter des comportements nuisibles pour leur santé. Les activités comprennent l’enseignement d’habiletés artistiques et sportives de base et d’activités physiques populaires (p. ex. basketball, surf, danse hip hop), toutes adaptées aux ressources communautaires et aux intérêts des enfants.

Les récents ajouts comprennent le redoublement de l’investissement de la province (à deux millions de dollars par an) pour inclure des programmes artistiques, ainsi que la direction de programmes sportifs et artistiques pour les enfants ayant un handicap. Ces ajouts reconnaissent les intérêts et capacités uniques des autres enfants, et ils sont utilisés comme stratégies pour faire participer les enfants à des activités physiques qui ne seraient pas accessibles pour eux autrement.

Cette initiative réunit les ministères responsables du sport, de la santé, de l’éducation, des enfants, de la sécurité publique et des peuples autochtones, ainsi que le gouvernement fédéral et les gouvernementaux locaux, des écoles, des groupes de services sportifs, artistiques et sociaux, des entreprises, ainsi que d’autres partenaires.

ParticipACTION

Le ministère de la Santé de la Colombie-Britannique a conclu un partenariat stratégique pluriannuel avec le programme ParticipACTION dans le but de sensibiliser le public aux bienfaits de l’activité physique et de mobiliser une plus grande action communautaire. Le partenariat mise sur le financement accordé au programme ParticipACTION par le gouvernement fédéral, et il met l’accent sur certains secteurs clés :

  • augmenter la prise de conscience et la promotion liées à l’activité physique par l’entremise d’une campagne de marketing social stratégique axée sur l’augmentation du jeu chez les enfants et les jeunes;
  • augmenter l’action dans les communautés en renforçant la mise en œuvre des campagnes nationales en Colombie-Britannique, y compris la Journée du sport et Recommençons à jouer;
  • cibler les interventions pour augmenter les niveaux d’activité physique chez les enfants et les jeunes;
  • augmenter l’accès à l’information et au soutien relatifs à l’activité physique fondés sur des données probantes grâce à une meilleure promotion de la Physical Activity Line de la Colombie-Britannique et des Directives canadiennes en matière d’activité physique et en matière de comportement sédentaire;
  • élargir le réseau d’organismes et de programmes déjà existant afin d’appuyer l’activité physique et de passer à l’étape suivante;
  • faciliter l’élaboration d’une stratégie en faveur de l’activité physique en Colombie-Britannique basée sur le Active Canada 20/20 (cadre national pour l’activité physique dirigé par ParticipACTION);
  • mettre en valeur la mesure des comportements et attitudes liés à l’activité physique et l’évaluation des interventions en matière d’activité physique.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter Make Room for Play.

BC Physical Activity Strategy

La Physical Activity Strategy de la Colombie-Britannique a pour but de guider et de stimuler les politiques, pratiques et programmes coordonnés en matière d’activité physique qui amélioreront la santé et le bien-être des Britanno-Colombiens et des communautés au sein desquelles les personnes vivent, apprennent, travaillent et jouent. Elle vise à encourager les personnes actives et les lieux actifs.

Personnes actives : Initiatives et occasions qui permettent à tous les Britanno-Colombiens d’être physiquement actifs.

Lieux actifs : Environnements bien planifiés et conçus qui soutiennent, encouragent et permettent une vie active.

La stratégie fournit une approche collaborative uniforme pour mettre en valeur la participation à l’activité physique en Colombie-Britannique. Elle reconnaît les travaux en cours des ministères, des autorités sanitaires et des organisations non gouvernementales, et elle mise sur ces derniers. La mise en œuvre fructueuse de la stratégie requiert des mesures à l’échelle d’un vaste éventail de secteurs, d’intervenants et de cadres, ainsi qu’un engagement envers l’augmentation des niveaux d’activité physique en créant toute une variété de possibilités et d’environnements positifs.

Physical Activity Line

La Physical Activity Line (PAL) est le principal service de counseling sur l’activité physique en Colombie‑Britannique; il s’agit d’une ligne téléphonique GRATUITE et d’une ressource en ligne pour obtenir des renseignements pratiques et fiables sur l’activité physique et la vie active. La Physical Activity Line :

  • fournit un contrôle préliminaire de la santé pour déterminer un niveau et un type d’activité physique sécuritaires;
  • donne des conseils pour aider les Britanno-Colombiens à devenir plus actifs physiquement, à surmonter les obstacles et à rester motivés;
  • informe les personnes avec les renseignements les plus fiables et à jour en matière d’activité physique et de santé;
  • entre en contact avec les professionnels de la santé et les programmes communautaires de santé et d’aptitude physique;
  • appuie une approche intégrée à l’égard de l’amélioration de la santé par la collaboration avec les professionnels de la santé, les programmes et les organismes;
  • fournit des ressources fondées sur des données probantes pour soutenir les professionnels de la santé et les programmes communautaires de santé et d’aptitude physique;

Les employés de la PAL sont des spécialistes en éducation physique qualifiés qui ont reçu une formation clinique avancée gérés par la Health and Fitness Society de la Colombie-Britannique.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter Physical Activity Line.

Aperçu de l'approche juridictionnelle

Tout un éventail de programmes et soutiens gouvernementaux sont en place pour aider à favoriser un poids santé chez les Manitobains. Outre les programmes qui favorisent une vie saine, l’activité physique et une alimentation saine, le Manitoba tient également compte des facteurs socioéconomiques qui ont une relation forte avec l’obésité. Par l’entremise du programme Tout le monde à bord, la stratégie manitobaine de réduction de la pauvreté et d’inclusion sociale, la province tient compte de problèmes plus importants tels que la pauvreté et la sécurité alimentaire. Le Manitoba adopte une approche holistique à l’égard de la promotion de modes de vie sains sans se concentrer sur la perte de poids comme résultat.

Initiative d'alimentation saine dans le Nord (Manitoba)

La vision de l’Initiative d’alimentation saine dans le Nord (IASN) consiste à soutenir l’accès à une alimentation saine dans le nord du Manitoba. L’objectif principal est l’autosuffisance alimentaire à l’échelle locale. Les objectifs sont les suivants :

  1. Encourager les activités qui améliorent l’accessibilité alimentaire et des choix alimentaires sains dans le nord du Manitoba.
  2. Soutenir et engager des efforts de collaboration qui augmenteront l’accès à une nourriture saine dans le nord du Manitoba.

Cinq ministères provinciaux travaillent avec cinq partenaires, dont une association municipale de défense des droits, une commission scolaire, une autorité sanitaire des Premières nations, une table ronde sur le développement économique, une organisation de la société civile, ainsi que d’autres promoteurs communautaires, en vue d’offrir les programmes qui ciblent 101 communautés admissibles. Le succès de l’initiative est étroitement lié aux partenariats établis avec les organisations non gouvernementales. Le renforcement des capacités et le soutien des infrastructures sont fournis en rapport avec le jardinage, les petites serres, la production de fruits, la production de volaille, la sensibilisation à l’alimentation, etc.

Outre l’initiative, le Manitoba dirige l’initiative Affordable Food in Remote Manitoba (AFFIRM, alimentation à prix abordable dans les régions éloignées du Manitoba), une subvention de détail dans 10 communautés ayant certains des prix les plus élevés pour la nourriture dans le Nord. Cette initiative réduira le coût du lait et des fruits et légumes frais dans ces communautés.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site http://www.gov.mb.ca/ana/nhfi.html.

Écoles en santé

Écoles en santé est l’initiative adoptée par le Manitoba pour promouvoir la santé à l’école. Elle vise à promouvoir la santé physique, émotionnelle et sociale des communautés scolaires. Elle repose sur la conviction que la santé est un facteur important de l’apprentissage et que les écoles sont bien placées pour avoir une influence positive sur la santé des enfants, des jeunes et de leur famille. L’initiative Écoles en santé a déterminé que six questions de santé sont prioritaires dans la communauté scolaire :

  • Activité physique
  • Alimentation saine
  • Sécurité et prévention des blessures
  • Santé mentale
  • Santé sexuelle
  • Consommation de drogues et d’alcool et dépendances

En 2015, Écoles en santé, en partenariat avec le Ville de Winnipeg et d’autres organismes communautaires, a coprésidé la toute première conférence provinciale sur le savoir-faire physique : « The Gateway to Active Participation » Cet événement intéressant d’une journée a fourni aux participants une solide compréhension du savoir-faire physique et les connaissances nécessaires pour passer de la promotion à la mise à disposition pour tous les secteurs (loisirs, sports, santé et éducation à la petite enfance). Cette conférence était ancrée dans le modèle Au Canada, le sport c’est pour la vie (ACSV), un mouvement national destiné à améliorer la qualité du sport et de l’activité physique.

Fit Kids, Healthy Kids

Sport Manitoba a élaboré Fit Kids, Healthy Kids avec l’aide de Doctors Manitoba, en se basant sur le savoir-faire physique et le perfectionnement de l’habileté liée aux fondements du mouvement chez les enfants âgés de trois à douze ans. Le programme vise à apprendre aux enfants à faire des mouvements avec compétence et confiance, afin qu’ils puissent apprécier l’activité physique et rester actifs pour la vie. Fit Kids Healthy Kids contribue au développement communautaire, à la prestation d’ateliers, à la formation et au renforcement des capacités pour les parents, les personnes soignantes et les travailleurs en loisirs dans le domaine du savoir-faire physique dans tout le Manitoba.

Farm to School

Le projet de financement pour des choix santé du Manitoba de la ferme à l’école (Farm to School Manitoba Healthy Choice Fundraiser) a été mis sur pied pour aider à compenser la perte éventuelle de revenus obtenus des distributrices automatiques et des activités de financement. Il s’agissait d’un enjeu que les écoles avaient prévu après la formulation par le gouvernement du Manitoba de recommandations alimentaires en milieu scolaire visant à améliorer la qualité des aliments dans les écoles. Ce projet est devenu possible grâce à la collaboration et au partenariat publics-privés, professionnels et couronnés de succès entre le gouvernement du Manitoba, la Manitoba Association of Home Economists (MAHE) et Peak of the Market. Farm to School Manitoba a pour but :

  • d’augmenter la quantité et la variété des légumes consommés par les enfants, les familles et les collectivités;
  • de sensibiliser la population aux attitudes et aux pratiques qui favorisent une alimentation durable et qui améliorent la santé des élèves, de leur famille, du personnel scolaire et des partenaires communautaires, de faire connaître ces pratiques et d’en faire la promotion;
  • de permettre aux éducateurs d’atteindre les objectifs financiers et d’enseignements nutritionnels des écoles tout en faisant la promotion des légumes locaux.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter Farm to School Manitoba.

Vegetable and Fruit Snack Program

Le programme de collations à base de fruits et de légumes (Vegetable and Fruit Snack Program) a débuté à l’automne 2009 avec la participation de 13 écoles rurales, urbaines et nordiques du Manitoba. En 2012, le programme a changé de vocation et est devenu un programme parascolaire auquel participent 45 écoles, mais bon nombre des écoles ayant participé au programme initial ont poursuivi leur propre programme. Ce programme cible les programmes parascolaires et les écoles situées dans les régions éloignées et isolées de la province ou dans des quartiers socioéconomiques défavorisés. En voici les objectifs :

  • sensibiliser les enfants à une saine alimentation;
  • promouvoir les attitudes et les pratiques saines chez les élèves, les familles, le personnel scolaire et les partenaires communautaires;
  • renforcer la capacité des écoles, des particuliers et des collectivités à réduire les obstacles à une bonne santé.

Le gouvernement du Manitoba finance la prestation du programme par l’organisme sans but lucratif Child Nutrition Council of Manitoba. Le Child Nutrition Council of Manitoba a adopté une approche de développement communautaire pour ce programme qui permet aux écoles participantes de préparer des fruits et des légumes qu’elles offrent et distribuent ensuite aux élèves selon une méthode qui fonctionne pour elles.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter Child Nutrition Council of Manitoba.

Programmes parascolaires d'activité physique

Rec and Read Mentor Program : La Faculté de kinésiologie et de gestion des loisirs de l’Université du Manitoba coordonne le programme Rec and Read Mentor Program. À travers ce programme, les étudiants universitaires sont formés pour guider des élèves du secondaire qui, à leur tour, guident des élèves du primaire afin qu’ils soient plus actifs physiquement et qu’ils adoptent un mode de vie plus sain. Les jeunes Autochtones sont la priorité principale. Les enfants et les jeunes de diverses populations, y compris les nouveaux arrivants, sont invités à participer.

After The School Bell Rings : A Manitoba After School Recreation Project vise à promouvoir et à soutenir un meilleur accès et de plus grandes possibilités pour les enfants et les jeunes de six à douze ans, afin de les initier à l’activité physique et à des modes de vie sains après l’école. Il détermine les ressources et la formation qui pourront aider les fournisseurs de programmes parascolaires à augmenter l’activité physique, à favoriser une alimentation saine et à encourager les modes de transport actifs dans le cadre de leurs programmes.

Aperçu de l'approche juridictionnelle

Au Nouveau-Brunswick, plusieurs ministères se partagent la responsabilité d’agir relative au poids santé. Le travail du ministère de la Santé (Bureau du médecin-hygiéniste en chef) est guidé par le Cadre d’action de la Santé publique en nutrition 2012-2016. Cinq domaines d’intervention prioritaires sont basés sur une approche de la santé de la population. Voici les cinq domaines en question :

  • Sécurité alimentaire
  • Environnements sains
  • Période périnatale et petite enfance
  • Allaitement
  • Enfants d’âge scolaire et jeunes

Le ministère du Développement social défend la Stratégie du mieux-être du Nouveau-Brunswick, dont les objectifs sont axés sur des personnes résilientes  et en santé et sur des environnements résiliants et sains. Les principaux domaines d’intérêt du Ministère comprennent une alimentation saine, l’activité physique, ainsi que la santé psychologique et la résilience. Le ministère du Tourisme, de la Culture et des Loisirs se concentre sur le sport, les loisirs et l’activité physique.

Vidéocapsules sur l'allaitement

On a produit toute une série de vidéocapsules en anglais et en français pour normaliser l’allaitement tout en décrivant les attentes réalistes par rapport à l’allaitement. Le but de ces capsules est d’encourager les mères à nourrir leurs bébés exclusivement en allaitant et à continuer jusqu’à deux ans et au-delà, tel qu’il est recommandé par les autorités sanitaires mondiales. Les capsules sont le résultat de recherches menées par des groupes de discussion auprès de femmes néo-brunswickoises. Les femmes ont déclaré qu’au départ, elles avaient été surprises du fait que l’allaitement était beaucoup plus difficile que prévu, et qu’elles avaient cherché du réconfort et du soutien auprès de leurs amis, de leurs familles et de professionnels de la santé. Les capsules mettent en vedette leurs histoires et reflètent les réalités de l’allaitement tout en insistant sur le fait qu’il en vaut la peine.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Allaitement maternel et Initiative des Amis des bébés.

Énoncé de position : environnements alimentaires sains dans les établissements de soins de santé

Les établissements de soins de santé sont considérés comme des institutions importantes. Un grand nombre de patients, de visiteurs et de membres de la famille rendent visite à ces établissements, qui emploient un grand nombre d’employés. Le Bureau du médecin-hygiéniste en chef (BMHC) du Nouveau‑Brunswick soutient fermement l’élaboration d’environnements alimentaires sains dans tous les milieux de soins de santé en vue d’encourager et de faciliter des choix nutritionnels sains pour toute la population néo-brunswickoise. Le but de ce document est d’éclaircir et d’officialiser la position du Bureau du médecin-hygiéniste en chef sur ce point. Il sera utilisé comme catalyseur pour recueillir le soutien et l’action dans l’ensemble du système de soins de santé. Par exemple, en février 2014, le comité d’administration de l’Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick a approuvé l’énoncé de position et en a informé les membres par l’entremise de publications de l’association.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Énoncé de position : environnements alimentaires sains dans les établissements de soins de santé.

Programme d'action communautaire en alimentation

Le Programme d’action communautaire en alimentation finance les initiatives communautaires qui améliorent l’alimentation saine, en mettant l’accent sur l’augmentation de la sécurité alimentaire. Les initiatives de ce programme sont les suivantes :

  • augmenter les connaissances et compétences en matière d’alimentation dans les communautés pour toutes les personnes impliquées dans le programme en offrant des possibilités d’apprentissage liées à la nutrition, aux talents culinaires, à la culture d’un potager, aux aliments cultivés localement et aux systèmes alimentaires;
  • augmenter l’accès à une nourriture saine en apprenant aux personnes à s’alimenter et à cuisiner, et en augmentant la disponibilité des aliments nutritifs et des fruits et légumes frais;
  • augmenter la capacité communautaire en aidant les personnes et les communautés à reconnaître leurs forces, à développer de nouvelles compétences et ressources, et à travailler ensemble pour atteindre leurs objectifs;
  • créer des partenariats solides.

Au cours des deux premières années, 137 subventions ont été octroyées. Les demandeurs comprenaient des banques alimentaires, des écoles, des groupes de personnes âgées, des communautés des Premières nations, et des organismes communautaires. Exemples d’initiatives : jardins communautaires, cuisines collectives, cours de cuisine intergénérationnels, formation pour les mentors communautaires en alimentation, et programmes d’été pour les enfants.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Programme d'action communautaire en alimentation

Programmes offerts après les heures de classe

On a déterminé que la période après les heures de classe était une occasion clé de promouvoir l’activité physique et le mieux-être global pour les enfants et les jeunes. Le Programme de subvention pour les programmes offerts après les heures de classe finance chaque année 50 organismes qui proposent des programmes après les heures de classe. Les bénéficiaires de financement comprennent des écoles, des établissements de soins de jour, des clubs garçons et filles, des municipalités, et des communautés des Premières nations. Les demandes doivent refléter les pratiques exemplaires décrites dans un cadre global des programmes offerts après les heures de classe visant l’augmentation de l’activité physique et d’une alimentation saine, le renforcement des liens communautaires, et l’appui aux devoirs et aux possibilités d’apprentissage novateurs au Nouveau-Brunswick. Par l’entremise d’un partenariat avec Recreation New Brunswick, l’initiative JOUEZ NB! élabore et livre des ressources et des formations en vue de renforcer la prestation de programmes de qualité après les heures de classe à l’intention des bénéficiaires du Programme de subvention pour les programmes offerts après les heures de classe et d’autres fournisseurs. JOUEZ NB! repose sur les ressources communautaires et sensibilise les dirigeants à l’importance des programmes de qualité et à leur influence sur la santé des enfants et des jeunes.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site : JOUEZ NB!

Au grand air

N.-B. au grand air est une initiative dirigée par Parcs Nouveau-Brunswick en partenariat avec des intervenants clés qui partagent un intérêt commun, y compris le ministère du Développement social. Une équipe de 13 jeunes chefs de file engagés, bien informés et investis dans les parcs provinciaux et nationaux de la province ont endossé le rôle de jeunes ambassadeurs. Ils créent des liens entre les jeunes Néo-Brunswickois et leurs familles et la nature grâce à des événements de sensibilisation dirigés par des jeunes.

N.-B. au grand air s’efforce de renforcer l’attachement des jeunes envers les parcs du Nouveau-Brunswick en engageant leur créativité et leur énergie pour concevoir et déployer les programmes actuels passionnants et uniques dans nos parcs durant les mois d’été. Le ministère du Développement social favorise les événements dans nos parcs à l’intention des parties prenantes du secteur du mieux-être et du grand public par les canaux de médias sociaux de son Mouvement du mieux-être.

Promotion du savoir-faire physique grâce au modèle Au Canada, le sport c'est pour la vie (ACSV)

Le Nouveau-Brunswick continue de promouvoir le savoir-faire physique de plusieurs façons grâce au modèle Au Canada, le sport c’est pour la vie (ACSV). Les clubs sportifs et les associations provinciales sont admissibles à un financement pour soutenir l’harmonisation des programmes avec leur modèle Au Canada, le sport c’est pour la vie propre au sport. Un sommet du savoir-faire physique a eu lieu pour promouvoir la valeur du savoir-faire physique et pousser les personnes à être actives physiquement. Un financement est accordé à des groupes partout dans la province pour mettre en œuvre de nouveaux programmes sportifs ou multisports pour les populations ciblées. Les critères pour les programmes requièrent que les organismes soutiennent le perfectionnement du savoir-faire physique et la participation au sport. On a fourni un financement et un soutien à l’Association Gymnastique Nouveau-Brunswick pour mettre au point un programme d’habileté liée aux fondements du mouvement. Le programme est prêt à être mis en œuvre.

Aperçu de l'approche juridictionnelle

La promotion de la santé et du mieux-être est une priorité pour le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, tel qu’il est démontré par l’établissement du nouveau ministère des Aînés, du Bien-être et du Développement social en septembre 2014. Le nouveau Ministère harmonise les efforts à l’échelle du gouvernement et facilite le changement positif pour améliorer la santé et le mieux-être généraux des habitants de la province. Le Ministère regroupe les stratégies provinciales telles que le Provincial Wellness Plan, le Food and Nutrition Plan, la Recreation and Sport Strategy, le Healthy Aging Policy Framework, et la Poverty Reduction Strategy, afin de mieux cerner les obstacles et les solutions reposant sur des politiques et des programmes pour encourager les personnes à bien vivre. Les investissements réalisés dans ces stratégies visent à mettre un frein au surpoids et à l’obésité, à empêcher le développement de maladies chroniques, et à améliorer le mieux-être global.

Fonds communautaire provincial pour la promotion des modes de vie sains

Le Fonds communautaire provincial pour la promotion des modes de vie sains a été établi dans le nouveau ministère des Aînés, du Bien-être et du Développement social afin de simplifier plusieurs programmes de financement communautaires existants. Le Fonds a pour but d’améliorer la santé et le mieux-être généraux en investissant dans l’action communautaire et en la renforçant. Le Fonds fournit une approche coordonnée et soutient les communautés dans toute la province dans le but de mettre en valeur leur capacité à aborder les thèmes du mode de vie sain, des loisirs et du mieux-être. Le Fonds communautaire pour la promotion des modes de vie sains augmente et encourage la planification au niveau communautaire et il réagence les fonds disponibles pour maximiser l’incidence dans les domaines stratégiques (loisirs, activité physique, mode de vie sain, lutte contre le tabagisme, prévention des blessures et inclusion). Les partenariats et la collaboration entre les intervenants a permis toute une série de cuisines communautaires, de programmes d’activité physique communautaires, et d’améliorations des installations, du matériel et des sentiers de loisirs dans les municipalités.

Prise en charge de la sécurité alimentaire à Terre-Neuve-et-Labrador

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador prévoit un financement annuel pour soutenir le Food Security Network (FSN) de Terre-Neuve-et-Labrador. Avec ces fonds, le FSN travaille avec des partenaires et des communautés pour cerner les obstacles et créer des solutions communautaires pour assurer la sécurité alimentaire. Le FSN de Terre-Neuve-et-Labrador, avec le soutien du gouvernement et des partenaires provinciaux, a reçu un financement de l’Agence de la santé publique du Canada pour un projet de quatre ans (2013-2017). Le but du projet est de mettre en œuvre, d’évaluer et de promouvoir le modèle d’évaluation alimentaire communautaire en tant qu’outil pour augmenter l’accès à une alimentation saine, l’amélioration de l’équité en matière de santé, et l’atteinte d’un poids santé dans les communautés inuites dans l’ensemble du Canada. Cinq communautés éloignées sur la côte nord du Labrador participent (Nain, Hopedale, Makkovik, Postville et Rigolet); leur population va de 250 à 12 000 habitants.

Promotion et soutien de l'allaitement à Terre-Neuve-et-Labrador

Le Baby-Friendly Council de Terre-Neuve-et-Labrador soutient les efforts destinés à augmenter l’éducation et la sensibilisation du public par rapport à l’importance de l’allaitement. Par l’intermédiaire d’une campagne de marketing social qui comprend Facebook et Twitter, des messages de promotion de l’allaitement adaptés aux valeurs culturelles sont transmis; ils visent à aider les femmes enceintes et les jeunes familles à accéder à l’information et au soutien locaux. En 2014, le Baby-Friendly Council a lancé la trousse à outils Make Breastfeeding Your Business à Terre-Neuve-et-Labrador, qui visait à aider les entreprises et les organismes à établir des espaces publics favorables à l’allaitement. La trousse à outils comprend des renseignements pour les employeurs et le personnel sur la manière de soutenir les familles qui allaitent. Le site Web Babyfriendlynl.ca présente une carte virtuelle des entreprises, organismes et municipalités locaux qui soutiennent l’allaitement dans la province. Ces initiatives sont appuyées par un financement annualisé du gouvernement fédéral.

Eat Great and Participate - Healthy Eating in Recreation Facilities

Eat Great and Participate, une initiative conçue par l’entremise d’un accord bilatéral sur les modes de vie sains (2009-2015) avec l’Agence de la santé publique du Canada, a pour but de faire prendre conscience de l’importance d’une alimentation saine et d’améliorer l’accès à des choix de boissons et d’aliments sains dans les installations récréatives, sportives et communautaires et lors des événements. Eat Great and Participate mobilise 11 communautés dans un projet de participation communautaire. Chaque communauté a reçu un financement pour acheter des boissons et des aliments sains, du matériel promotionnel, et de l’équipement de cuisine commerciale qui leur permettront de servir des choix plus santé. Les communautés participantes sont encouragées à participer à des activités qui les aideront à veiller à ce que les choix de boissons et d’aliments sains continuent d’être disponibles au terme du projet.

Participation Nation Unplugged - Initiative parascolaire

Participation Nation (PN) Unplugged est un programme de sport à l’école de Terre-Neuve-et-Labrador élaboré en 2010. Il a été conçu pour aider à réduire le temps passé devant un écran pour les élèves du primaire et du secondaire au cours de la période après les classes. PN Unplugged est un programme récréatif de sport et d’activité physique qui fait participer des élèves à une activité physique modérée à rigoureuse par des jeux de participation en masse dans un environnement accueillant. Les cinq principes du programme PN sont l’aptitude physique, l’amitié, l’esprit sportif, l’amusement et l’avenir. Les élèves de 10e et 11e année se portent volontaires pour être responsables du programme, et ils reçoivent une formation sur les principes High Five du développement sain de l’enfant ainsi qu’un entraînement basé sur des activités pratiques en gymnase. PN Unplugged encourage un mode de vie actif et offre une solution de rechange aux programmes de sport de compétition à l’école au cours de la période après les classes. Le programme est un volet d’un plan d’action à Terre-Neuve-et-Labrador qui cible l’augmentation de l’activité physique et qui comprend également l’éducation et la sensibilisation, les programmes et l’évaluation. Ce plan est conforme aux instructions clés énoncées dans Active, Healthy Newfoundland and Labrador, la stratégie provinciale récréative et sportive.

Aperçu de l'approche juridictionnelle

Dans les Territoires du Nord-Ouest, on aborde le poids santé à travers toute une série d’initiatives conjointes liées aux programmes et relations existants axés sur les familles et la promotion de modes de vie sain. Ces initiatives sont accomplies grâce à des actions conjointes dont la description figure sur le site www.choosenwt.com (santé, mode de vie sain, sport, activité physique et loisirs), des stratégies conjointes telles que Early Childhood Development and Anti-Poverty, et à l’appui aux mesures ministérielles, régionales, autochtones et des organisations non gouvernementales tout au long du cycle de vie.

Active After School Program des Territoires du Nord-Ouest

Le programme After School Physical Activity Program offre un financement aux écoles et aux organisations communautaires pour que celles-ci fassent bouger les enfants d’âge scolaire et les jeunes inactifs ou pas suffisamment actifs durant la période après les classes. Le programme s’appuie sur les activités existantes ou encourage la création de nouvelles activités. Il encourage les enfants et les jeunes qui sont déjà très actifs à participer aux activités parascolaires en tant que leaders et modèles pour leurs pairs. Un financement est aussi disponible pour soutenir la mise à disposition de collations saines pour les participants du programme.

Choix santé

Choose NWT est le timbre d’approbation du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest sur les choix santé. Il s’agit du visage public du Healthy Choices Framework, une approche à l’échelle du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest à l’égard de l’encouragement et du soutien des résidents de la province afin qu’ils fassent des choix santé et sécuritaires, en accord avec l’objectif de la 17e Assemblée législative, qui consiste à favoriser les personnes bien informées et en bonne santé. La patte d’ours du programme Choose indique des choix importants pouvant être appuyés et encouragés pour les thèmes des enfants et familles en santé, de l’alimentation saine, et de l’activité physique. L’alimentation saine comprend un grand nombre d’initiatives telles que Drop the Pop et les Traditional Food and Vegetable Fact Sheets (manger des aliments traditionnels et des produits du potager locaux qui sont faibles en sucre, en sel et en gras), qui favorisent une alimentation saine et l’activité physique. Elle comprend aussi les loisirs communautaires, la vie active et d’autres programmes. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Choose NWT.

Programmes récréatifs/éducatifs

Le site Web www.choosenwt.com répertorie environ 10 programmes qui présentent les programmes récréatifs offerts dans les Territoires du Nord-Ouest. Ces programmes comprennent Get Active NWT, des programmes récréatifs et sportifs, des événements sportifs régionaux pour la jeunesse, etc. Ils sont disponibles pour les familles, les écoles, les communautés, les loisirs et les sports. Certains programmes d’activité physique dans les écoles sont à caractère obligatoire.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter :

Ministère des Affaires municipales et communautaires des Territoires du Nord-Ouest et
Ministère de l’Éducation, de la Culture et de l’Emploi des Territoires du Nord-Ouest

Développement de la petite enfance

Nous savons tous que le poids santé tout au long de la vie doit commencer au stade prénatal, avec un gain de poids approprié pendant la grossesse pour éviter un poids faible ou un surpoids à la naissance. Le cadre Early Childhood Development Framework des Territoires du Nord-Ouest offre un soutien pour une grossesse et un allaitement sains, et il prône que ce sont les meilleurs moyens d’atteindre une croissance et un développement sains (l’allaitement est lié à la réduction de l’obésité), et une alimentation saine pour les tout-petits. Dans le cadre du plan Early Childhood Development Action Plan, les garderies et les familles reçoivent :

  • de l’information, des outils et des lignes directrices au sujet des aliments sains (et l’activité physique) et  éviter des aliments, chez les enfants, associé à la prise de poids, spécifiquement avec le programme Un départ en santé pour le préscolaire 2-5;
  • des vérifications des loisirs;
  • un manuel Feeding Young Children;
  • un recueil de données anthropométriques pour les enfants, etc.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter Early Childhood Development.

Stratégie de lutte contre la pauvreté

L’un des obstacles à l’atteinte d’un poids santé est l’insécurité alimentaire (faible capacité à accéder à des aliments sains et à prix abordables). Dans le cadre de la Stratégie de lutte contre la pauvreté, voici trois programmes financés qui promeuvent une saine alimentation et un mode de vie actif :

  • les programmes des écoles/collations saines;
  • les collations saines pour les programmes parascolaires actifs;
  • les programmes collectifs de cuisine santé en famille.

Les données montrent que la meilleure façon d’atteindre un poids santé est au moyen de saines habitudes alimentaires (et de compétences en cuisine) acquises lors de repas en famille, de la préparation de simples repas maison, de l’apprentissage de compétences culinaires à un jeune âge, et de l’accès à des aliments sains en plus de l’activité physique après l’école.

Initiatives régionales/du bien-être de la communauté

Les initiatives régionales et du bien-être de la communauté se présentent sous la forme de programmes communautaires qui encouragent l’alimentation saine et l’activité physique au moyen d’activités sur le terrain, de camps, d’accès aux aliments traditionnels, de la promotion de programmes de cuisine santé et de modes de vie sains.

Les initiatives régionales et communautaires mobilisent divers professionnels du système de santé (comme les diététistes et les représentants en santé communautaire) qui donnent des cours de cuisine dans le cadre de la promotion de la santé et de la prévention primaire, du dépistage (collecte des données sur la taille et le poids des enfants) et du counseling pour les personnes qui souffrent de surpoids ou d’obésité et lorsque le surpoids ou l’obésité a entraîné un risque accru (ou une augmentation du nombre de cas) de maladies chroniques comme les cancers, le diabète et les maladies cardiaques.

Aperçu de l'approche juridictionnelle

Le mode de vie sain est souvent considéré comme un choix individuel. Toutefois, les choix dont nous disposons sont définis par notre environnement. Le programme Thrive! A Plan for a Healthier Nova Scotia vise à créer des environnements positifs et des politiques qui font la promotion de l’activité physique et de l’alimentation saine. Le programme est fondé sur une politique sociale et emploie une approche pangouvernementale multisectorielle, puisque ce ne sont pas tous les Néo-Écossais qui ont la même chance d’être en santé et d’atteindre un poids santé. Une politique sociale solide constitue la pierre angulaire de toutes les stratégies de prévention, y compris Thrive! Tous les ordres de gouvernement doivent continuer de mettre en œuvre et de développer des politiques qui aident à créer des environnements positifs en travaillant à l’atteinte des objectifs suivants : avoir un salaire suffisant pour vivre, un logement abordable, un accès aux services de garde d’enfants de qualité, aux programmes d’aide sociale, aux normes et accords liés à l’emploi (y compris les congés parentaux), et à un transport abordable. Nous devons aussi continuer d’améliorer notre système d’éducation publique, de façon à préparer chaque enfant à la réussite, à créer de bons emplois et une économie forte pour appuyer les familles et maintenir des services publics de qualité.

Thrive! A Plan for a Healthier Nova Scotia

Le programme Thrive! A Plan for a Healthier Nova Scotia crée des environnements positifs et des politiques qui font la promotion de l’activité physique et de l’alimentation saine. Le programme, qui est fondé sur une politique sociale et qui emploie une approche pangouvernementale multisectorielle, propose quatre directives stratégiques :

  1. Support a healthy start for children and families (favoriser un départ en santé chez les enfants et les familles) met la priorité notamment sur l’allaitement et la création d’environnements positifs au sein de la collectivité.
  2. Equip people with skills and knowledge for lifelong health (inculquer aux gens des compétences et des connaissances qui leur assureront la santé tout au long de leur vie) comprend l’acquisition d’un savoir-faire physique et de connaissances nutritionnelles.
  3. Create opportunities to eat well and be active (créer des occasions qui permettent de bien manger et d’être actif) signifie d’élaborer des politiques sur la saine alimentation dans tous les établissements financés par l’État, de savoir tirer parti du travail accompli avec les écoles et les garderies, et d’augmenter l’activité physique après les heures de classe.
  4. Plan and build healthier communities(planifier et bâtir des collectivités plus saines) comprend l’établissement de politiques et de lignes directrices pour orienter les décisions. Le transport actif présente un intérêt particulier.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter les sites suivants : Strategy and the 2014 Report et Thrive! A Plan for a Healthier Nova Scotia

Subventions pour les politiques faisant la promotion d'une saine alimentation dans les établissements financés par l'État

En se basant sur le travail réalisé dans les écoles et les garderies, des subventions pour les politiques faisant la promotion d’une saine alimentation ont été accordées à 23 projets en Nouvelle-Écosse pour leur travail de collaboration à des politiques favorisant une saine alimentation dans les domaines des soins de santé, de l’éducation postsecondaire, des sports et des loisirs, et de l’administration municipale. Les initiatives comprennent l’amélioration des menus des cafétérias d’hôpitaux et la réduction de la teneur en sel des aliments, des collations santé en milieu de travail, l’élaboration de politiques sur la saine alimentation dans les collèges et les universités, et des politiques en matière d’aliments santé dans les installations de sports et de loisirs. Des subventions pour les politiques faisant la promotion d’une saine alimentation seront encore une fois accordées en 2015 pour appuyer l’élaboration, la mise en œuvre, et l’évaluation continues de politiques faisant la promotion d’une saine alimentation.

Ce projet est un partenariat entre de nombreux secteurs qui est mené par le gouvernement de la Nouvelle-Écosse et des établissements financés par l’État.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Thrive Nova Scotia.

Municipal and Mi'kmaq Physical Activity Leadership Program (MPAL)

Le Municipal and Mi’Kmaq Physical Activity Leadership Program (MPAL) est un partenariat entre le gouvernement provincial et les collectivités locales. Il vise à augmenter le nombre d’employés locaux planifiant et mettant en œuvre des plans exhaustifs pour accroître la participation aux activités physiques améliorant la santé. Le gouvernement provincial fournit des fonds, des ressources, un soutien en matière d’évaluation des besoins, des conseils, des occasions de renforcement des capacités et un soutien en matière de suivi. Les collectivités locales fournissent un appui en matière de fonds et de ressources humaines, facilitent les partenariats, et assurent l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie. Les plans locaux sont basés sur le modèle socioécologique, mobilisent l’ensemble du gouvernement local, ainsi que la collectivité. Les priorités actuelles comprennent les femmes de tout âge, les jeunes âgés de 12 à 18 ans, faisant de la marche et de la bicyclette. Dans la province, 80 % des municipalités et 70 % des communautés micmaques sont inscrites à ce programme.

Initiative des Amis des bébés

En Nouvelle-Écosse, le ministère de la Santé et du Mieux-être continue de faire preuve de leadership en matière d’allaitement et d’Initiative des Amis des bébés dans le système de santé et à l’échelle du gouvernement. En 2014, le Ministère a accordé des subventions au système de santé pour accroître sa capacité à mettre en œuvre des pratiques de l’Initiative des Amis des bébés et à réaliser des progrès relatifs à la désignation Initiative des Amis des bébés. La politique provinciale sur l’allaitement est aussi en cours de révision et de mise à jour pour fournir une orientation stratégique visant à protéger, à promouvoir et à appuyer l’allaitement dans le système de santé. Par l’entremise d’un groupe de travail provincial, un contrat provincial de préparation pour nourrissons sera établi et comprendra les exigences que les fournisseurs doivent respecter concernant les éléments du Code international de la commercialisation des substituts du lait maternel.

Le Comité de la mise en œuvre à l’échelle provinciale et territoriale de l’Initiative des Amis des bébés du Comité canadien pour l’allaitement (CCA) est un comité représentant l’ensemble des provinces et des territoires, et se fait le champion de l’Initiative des Amis des bébés au Canada. Il joue un rôle clé dans l’établissement des priorités et le choix des activités visant à promouvoir l’Initiative dans l’ensemble des provinces et des territoires du pays.

Activités actuelles :

Évaluations de l’Initiative des Amis des bébés : Trouver des occasions de renforcer la capacité des évaluateurs partout au pays à aider les installations et les organismes à obtenir la désignation d’organisme favorable à l’Initiative des Amis des bébés. En 2014, le Comité canadien pour l’allaitement a animé deux séances de formation pour augmenter la capacité des candidats évaluateurs au Canada. Le Comité canadien pour l’allaitement a appuyé 24 installations dans tout le pays afin qu’elles obtiennent la désignation actuelle Initiative des Amis des bébés et s’affairent à en appuyer d’autres dans tout le pays pour la même raison.

Le Guide pratique pour la protection, la promotion et le soutien de l’allaitement maternel dans le cadre des programmes communautaires a été élaboré au moyen d’un partenariat de collaboration entre le Programme canadien de nutrition prénatale et le Comité canadien pour l’allaitement (CCA). Il vise à fournir aux programmes communautaires et au personnel de première ligne des pratiques exemplaires et des stratégies efficaces pour promouvoir l’allaitement dans un contexte communautaire, en mettant l’accent sur les populations vulnérables.

Les représentants du conseil d’administration du Comité canadien pour l’allaitement ont rencontré les coordonnateurs de l’Initiative Hôpitaux Amis des Bébés (IHAB) de l’Organisation mondiale de la Santé/
UNICEF à la réunion des pays industrialisés en juin 2014. Il s’agit d’une importante tribune pour la discussion, les normes, les liens et le partage entre différents pays, les pays membres, l’Organisation mondiale de la Santé et l’UNICEF.

Un symposium national de l’Initiative Amis des bébés a eu lieu les 15 et 16 avril 2015 pour rassembler les intervenants afin d’augmenter la capacité liée à la mise en œuvre de l’Initiative Amis des bébés dans les installations et les administrations partout au pays.

Le Comité canadien pour l’allaitement a publié un rapport de situation de l’Initiative Amis des bébés en 2014 fournissant un résumé des activités du conseil d’administration du Comité canadien pour l’allaitement, des sous-comités du Comité canadien pour l’allaitement, et des faits saillants des provinces et des territoires liés à leurs efforts d’aller de l’avant avec la mise en œuvre de l’Initiative Amis des bébés. Le rapport final se trouve sur le site Web du Comité canadien pour l’allaitement, ainsi que les personnes-ressources des provinces et des territoires.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site : CCA.

Learn to Swim

Il s’agit d’un partenariat entre le gouvernement provincial et Lifesaving Society of Nova Scotia. L’initiative vise à améliorer l’éducation physique et le savoir-faire physique propres à la natation. Il s’agit d’une occasion gratuite en milieu scolaire visant à aider tous les enfants de la Nouvelle-Écosse à apprendre à nager. Lifesaving Society of Nova Scotia offre leur programme Swim to Survive pour les enfants de troisième année. Au cours de la dernière année scolaire, on estime que 75 % des enfants de troisième année ont été avisés.

Aperçu de l'approche juridictionnelle

Le ministère de la Santé du gouvernement du Nunavut s’engage à promouvoir des modes de vie sains et à prévenir les maladies. Le ministère de la Santé collabore avec des partenaires internes et externes pour faire progresser ces priorités importantes en matière de santé publique. En reconnaissant que les individus, les familles et les communautés jouent un rôle important dans l’atteinte d’un niveau optimal de santé et de bien-être, des investissements considérables ont été réalisés dans les domaines de la formation et du développement des compétences individuelles. Le ministère de la Santé a aussi créé plusieurs ressources et outils formidables pour appuyer les programmes de bien-être communautaire comme une série de recettes de base, une série de fiches de renseignements sur la nutrition pour les mets traditionnels inuits, un guide du programme des petits-déjeuners, et un livre de recettes.

Nunavut Food Security Coalition

La Coalition sur la sécurité alimentaire du Nunavut est un groupe de collaboration comprenant les ministères gouvernementaux, les organisations inuites, les organisations non gouvernementales, les institutions de recherche, et le secteur privé. La Coalition a été créée en juin 2012 pour élaborer une approche à long terme, continue, inclusive, et durable liée à la sécurité alimentaire au Nunavut. Au moyen de la Stratégie de sécurité alimentaire et du plan d’action 2014-2016 du Nunavut, la Coalition cherche à agir sur les déterminants de la sécurité alimentaire au moyen d’une vaste gamme d’initiatives, de programmes, et de politiques.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site : Coalition.

Drop the Pop

Depuis 2003, le ministère de la Santé organise une campagne annuelle à l’échelle du territoire dans les écoles visant à encourager les étudiants à « dire non aux boissons gazeuses ». Cette campagne vise à promouvoir la consommation de boissons santé. Elle est axée sur un défi où les étudiants sont encouragés à essayer de ne pas boire de boisson gazeuse pendant cinq jours. Dans le cadre de la campagne, les écoles donnent des cours, des ateliers, et des activités scolaires sur le thème « Dire non aux boissons gazeuses » pour aider les étudiants à découvrir la nutrition et à choisir des boissons santé. Un manuel d’enseignement comprenant les activités appropriées selon l’âge sera remis aux professeurs. Les écoles reçoivent deux affiches : l’une fait la promotion de la campagne et l’autre vise à sensibiliser les jeunes au sujet de la teneur en sucre des boissons courantes. Ces ressources font l’objet de mises à jour annuelles afin de répondre aux besoins cernés de la communauté.

Aperçu de l'approche juridictionnelle

L'Ontario s'engage à promouvoir des modes de vie sains et à réduire l'obésité juvénile. Dans le cadre de son engagement, l'Ontario a lancé en 2013 la Stratégie pour la santé des enfants axée sur trois piliers :

  • un départ sain – pour favoriser la santé avant et durant la grossesse et durant les premières années afin d'établir les bases d'une enfance et d'une vie en santé;
  • une alimentation saine – des initiatives pour encourager une alimentation saine, un poids santé et un développement sain durant l'enfance;
  • des collectivités actives et en santé – créer des environnements sains pour les enfants dans leurs collectivités.

Un groupe de travail du Ministère oriente les mesures gouvernementales liées à la Stratégie pour la santé des enfants au moyen de la collaboration et du partenariat pour harmoniser les priorités gouvernementales et favoriser les liens horizontaux à l'échelle des ministères concernant les politiques et les programmes liés à la promotion du poids santé chez les enfants.

Fonds ontarien d'action communautaire pour les sports et les loisirs

Le Fonds ontarien d'action communautaire pour les sports et les loisirs (FOACSL) est un programme de subvention visant à encourager les Ontariens à devenir actifs et à le demeurer en participant à des sports et à des loisirs communautaires, et de l'activité physique. Il permet :

  • d'accroître les possibilités de participer à des sports et à des loisirs, en concevant de nouveaux programmes ou en améliorant l'accès aux programmes qui existent déjà, afin d'encourager les gens à devenir plus actifs et les gens qui sont déjà actifs à le rester toute leur vie;
  • d'aider les gens à acquérir un savoir-faire physique qui favorisera leur activité physique tout au long de leur vie et leur permettra de faire des choix plus sains en ce qui concerne leur activité physique;
  • de renforcer le secteur des sports et des loisirs communautaires, en donnant une formation dans les domaines comme l'entraînement, les jeunes et la formation des bénévoles, afin d'offrir des services améliorés et des programmes de haute qualité.

En soutenant les projets qui se traduisent par des programmes et des politiques de haute qualité, le Fonds accroît les possibilités de devenir physiquement actif; il bénéficie notamment aux groupes ontariens qui sont motivés, mais qui font face à des obstacles ainsi qu'à ceux qui sont traditionnellement moins actifs.

Le programme soutient des projets d'une durée de un ou deux ans à l'échelle locale, régionale et provinciale.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site : Fonds ontarien d'action communautaire pour les sports et les loisirs (FOACSL).

Programme ontarien d'activités après l'école

Le Programme ontarien d'activités après l'école investit auprès des organismes récréatifs pour les aider à offrir des programmes de qualité aux enfants et aux jeunes des quartiers prioritaires de la province. Les programmes sont généralement offerts entre 15 h et 18 h (les jours de semaine de septembre à juin), et ont pour but d'aider les enfants et les jeunes à devenir actifs, à adopter de saines habitudes alimentaires, à prendre de l'assurance et à mieux réussir à l'école, contribuant ainsi à réduire l'obésité juvénile et la violence chez les jeunes. Les fonds aident les programmes d'activités après l'école à offrir des activités qui touchent aux trois sujets de base suivants :

  • l'activité physique (inciter les élèves à bouger en les faisant participer à des activités structurées et non structurées);
  • la saine alimentation (enseigner aux participants des notions de nutrition et comment cuisiner des aliments santé, en mettant l'accent sur les fruits et les légumes);
  • la santé et le mieux-être (développer l'estime de soi, la résilience, la confiance en soi et l'autonomie chez les participants).

Ce projet comprend un partenariat multisectoriel mené par l'Ontario et des fournisseurs locaux de services de loisirs (p. ex. YMCA, Club garçons et filles du Canada).

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Programme ontarien d'activités après l'école.

Saine alimentation Ontario

Le service Saine alimentation Ontario est géré par Les diététistes du Canada. Il donne accès gratuitement, par téléphone ou par courriel, à des diététistes qui peuvent donner des conseils sur la nutrition et la saine alimentation. Le service téléphonique est offert dans 110 langues partout dans la province. En 2014-2015, le service a reçu 18 200 appels et courriels, et il y a eu 2 millions de visites du site Web.

Le site Web du service offre des ressources pour favoriser l'acquisition de saines habitudes alimentaires comme les planificateurs de menus et les outils d'évaluation de la nutrition, y compris Nutri-eSTEP pour les fournisseurs de soins des tout-petits, et Nutri-eSCREEN pour les personnes âgées. Ces outils interactifs en ligne appuient des changements au niveau des connaissances, de l'assurance et du comportement qui sont axés sur le client.

Saine alimentation Ontario soutient les groupes ethno-culturels les plus susceptibles de souffrir de diabète en leur donnant de l'information sur la prévention du diabète et en leur présentant des ressources adaptées à leur culture. Le diabète est constamment l'un des principaux sujets que traitent les diététistes par téléphone et par courriel.

Pour obtenir de plus amples renseignements et communiquer avec un diététiste, veuillez composer le 1-877-510-5102 ou consulter le site Saine alimentation Ontario.

Soutien offert aux femmes qui allaitent

En collaboration avec des organismes tel le Centre de ressources Meilleur départ de Nexus Santé et le Provincial Council for Maternal and Child Health, le Toronto East General Hospital pousse l'adoption de l'Initiative Amis des bébés dans l'ensemble de l'Ontario grâce à la coordination de mesures de soutien, de ressources et de formation pour les hôpitaux et les organismes de soins de santé communautaires souhaitant obtenir la désignation Initiative Amis des bébés. Le Toronto East General Hospital est aussi un chef de fil en promotion des avantages qu’apporte l’Initiative Amis des bébés dans tout le système de santé. L'Initiative Amis des bébés est la norme reconnue à l'échelle mondiale pour l'alimentation des nourrissons et la promotion de l'allaitement. En avril 2015, trois hôpitaux, deux centres de santé communautaires et quinze bureaux de santé publique en Ontario ont reçu la désignation Initiative Amis des bébés.

Soutien communautaire ciblé : L'Ontario a octroyé des subventions aux organisations de soins de santé communautaires pour élaborer et mettre en œuvre de nouvelles initiatives, notamment le soutien par les pairs et l'éducation, pour les mères faisant partie des groupes de population qui ont de faibles taux d'allaitement, et/ou qui éprouvent des difficultés à accéder au soutien existant à l'allaitement. En février 2015, deux rondes de demandes de subvention ont donné lieu à la mise en œuvre de 61 services de soutien ciblé de l'allaitement.

En avril 2014, Télésanté Ontario a commencé à offrir, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, un soutien, des références et des conseils confidentiels sur l'allaitement; ce service est offert par des infirmières autorisées avec une formation spécialisée en allaitement. En 2014-2015, les infirmières de Télésanté Ontario ont répondu à plus de 1 300 appels liés à l'allaitement; elles ont fourni de l'éducation individuelle et des références à des services communautaires locaux.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site :

Note Politique/Programmes no 150 – Politique concernant les aliments et les boissons dans les écoles

En janvier 2010, le ministère de l'Éducation a publié la Note Politique/Programmes no 150 – Politique concernant les aliments et les boissons dans les écoles, y compris les normes nutritionnelles. À compter du 1er septembre 2011, les commissions scolaires devaient s'assurer que tous les aliments et les boissons vendus dans les établissements scolaires respectent les exigences de la politique, y compris les normes nutritionnelles.

Les normes nutritionnelles s'appliquent à tous les aliments et les boissons vendus dans tous les lieux (p. ex. cantines, distributeurs automatiques, kiosques à confiserie), dans le cadre de tous les programmes (p. ex. programme de repas préparés), et de tous les événements (p. ex. vente de pâtisseries, événements sportifs).

Les normes nutritionnelles visent à améliorer la qualité nutritionnelle globale des aliments et des boissons vendus dans les écoles, tout en prenant en considération la disponibilité des produits et la pertinence culturelle. Les normes nutritionnelles ont été établies dans le cadre d'une consultation avec les intervenants de l'éducation et de la santé, ainsi que l'industrie alimentaire, et respectent les principes d'une alimentation saine décrits dans le Guide alimentaire canadien.

La vision renouvelée de l'éducation en Ontario « Atteindre l'excellence » a favorisé la promotion du bien-être dans le cadre de l'un des quatre objectifs connexes du système d'éducation. La Politique concernant les aliments et les boissons dans les écoles est considérée comme un élément clé dans la promotion de la santé et du bien-être des étudiants.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site : Nouvelle politique concernant les aliments et les boissons dans les écoles.

Action communautaire Enfants en santé

Action communautaire Enfants en santé est un programme communautaire lancé en janvier 2014. Les partenaires des différents secteurs (p. ex. santé publique, éducation, loisirs, entreprises locales) travaillent ensemble pour mettre en œuvre des activités visant à faire la promotion de comportements sains chez les enfants.

En septembre 2014, 45 collectivités ont été choisies pour participer à Action communautaire Enfants en santé. Ces collectivités recevront des fonds et du soutien de la part du ministère de la Santé et des Soins de longue durée pour mettre en œuvre des activités locales fondées sur certains thèmes portant sur les comportements sains. Les thèmes feront la promotion des facteurs de protection liés au poids santé pour les enfants et les jeunes. Les thèmes seront définis tous les neuf mois, et seront axés sur l'activité physique et l'alimentation saine.

Action communautaire Enfants en santé combine une approche communautaire et un soutien provincial centralisé pour aider les collectivités à élaborer et à mettre en œuvre des politiques basées sur des données probantes, des programmes et des mesures de soutien environnemental pour encourager les comportements sains chez les enfants.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Enfants en santé.

Aperçu de l'approche juridictionnelle

L’administrateur en chef de la santé publique (ACSP), par l’entremise du ministère de la Santé et du Mieux-être, a récemment assumé la responsabilité de la stratégie en matière de mieux-être de l’Île-du-Prince-Édouard lancée en janvier 2015. La stratégie comporte cinq domaines prioritaires :

  • Activité physique et réduction des comportements sédentaires
  • Vie sans tabac
  • Alimentation saine
  • Consommation responsable d’alcool
  • Santé mentale

L’unité de promotion de la santé de l’ACSP dirige ces travaux en utilisant une approche de la santé de la population et le cadre de la Charte d’Ottawa. Ces travaux visent à permettre aux Prince-Édouardiens d’assurer un meilleur contrôle et une amélioration de leur santé au moyen d’une vaste collaboration et d’une mobilisation considérable au sein et à l’extérieur du gouvernement.

Lignes directrices sur la nutrition à l'intention des écoles et des centres d'apprentissage des jeunes enfants

La politique scolaire en matière de nutrition de l’Île-du-Prince-Édouard est mise en place dans toutes les écoles depuis avril 2011. Cette politique s’applique aux cantines, aux distributeurs automatiques, aux déjeuners, aux dîners et aux programmes de collations de l’école, et aux activités de financement.

Les lignes directrices sur le mode de vie sain à l’intention des centres d’apprentissage et de garde des jeunes enfants ont aussi été élaborées pour fournir une orientation, des conseils, et des instructions précises sur la façon de créer les environnements les plus sains et sécuritaires pour les enfants.

Les diététistes de l’Alliance pour la saine alimentation de l’Île-du-Prince-Édouard - une organisation non gouvernementale - fournissent du matériel de soutien à la mise en œuvre, ainsi que du soutien pour les équipes d’étudiants en nutrition, des conseils aux cantines, des présentations en classe et des renseignements généraux aux écoles, aux étudiants et aux familles. De nombreux partenaires ont contribué au processus d’élaboration dirigé par l’Alliance pour la saine alimentation de l’Île-du-Prince-Édouard.

Programmes des déjeuners et des collations des écoles

L’organisation non gouvernementale Alliance pour la saine alimentation de l’Île-du-Prince-Édouard continue de superviser des programmes alimentaires scolaires à l’échelle de l’Île-du-Prince-Édouard. Elle appuie l’allocation annuelle de fonds provinciaux gouvernementaux aux programmes alimentaires scolaires de l’Île-du-Prince-Édouard. En 2013-2014, plus de 60 % des écoles de l’Île-du-Prince-Édouard ont offert des programmes de déjeuners et/ou de collations, y compris les programmes de fruits et légumes. Les diététistes appuient les programmes alimentaires respectant la politique scolaire en matière de nutrition, appuyant les coordonnateurs et les bénévoles, et améliorant l’efficacité du programme.

Programme parascolaire go!Play

L’initiative go!Play est un programme parascolaire non compétitif axé sur les mouvements. Durant l’année scolaire 2013-2014, go!Play a mis sur place 35 programmes dans 19 écoles, touchant 984 participants. L’initiative a mis l’accent sur les écoles rurales et a offert un programme aux élèves de la maternelle à la sixième année dirigée par un chef de programme formé et appuyé par d’autres bénévoles. Le taux de participation variait de 30 % à 98 % de la population scolaire totale et les sondages de fin d’entrevue des administrateurs scolaires, des professeurs, des étudiants et des parents se sont révélés très positifs. Le programme se poursuit au cours de l’année scolaire 2014-2015.

Comme activité supplémentaire en 2014-2015, go!PEI et l’Alliance pour la saine alimentation de l’Île-du-Prince-Édouard se sont associés pour ajouter une séance de formation sur les collations et les déjeuners santé, qui est offerte aux organismes d’origine et aux organismes scolaires afin que les parents de la communauté scolaire y assistent. Un diététiste de l’Alliance pour la saine alimentation visite l’école et donne une présentation.

go!PEI

L’initiative go!PEI est un programme communautaire de mode de vie sain qui propose des programmes gratuits sur l’activité physique et l’alimentation saine pour tous les Prince-Édouardiens. Elle fournit des renseignements et du soutien pour aider tous les Prince-Édouardiens à apporter de simples changements à leur mode de vie pour améliorer leur santé globale et leur qualité de vie.

L’équipe de go!PEI est composée de partenaires provinciaux (Cycling PEI, Island Trails, Saveurs de l’Île and Alliance pour la saine alimentation de l’Île-du-Prince-Édouard), de conseils régionaux du sport et des loisirs, et de municipalités. Par l’entremise de ces partenaires, l’initiative go!PEI offre des programmes gratuits à plus de 30 collectivités à l’échelle de l’Île-du-Prince-Édouard mettant l’accent sur les activités de marche, de course, de bicyclette, de randonnée pédestre et d’alimentation saine.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site : go!PEI.

Active Start

Active Start vise à offrir à tous les enfants âgés de trois à six ans la possibilité de perfectionner leurs habiletés motrices de base. Des occasions de perfectionnement professionnel pour les éducateurs de la petite enfance et les responsables de programmes communautaires ont été offertes, de sorte que les habiletés puissent être présentées dans la cadre d’un programme quotidien ou d’un programme dirigé par la communauté. Le but recherché est de développer la confiance des enfants en participant à des activités sportives et récréatives, et d’avoir du plaisir à faire des activités tout au long de leur vie.

Ce projet est un partenariat entre de nombreux secteurs qui est mené par le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard, le gouvernement fédéral et d’autres secteurs (Sport PEI, centres de la petite enfance, Recreation PEI, PEI Regional Sport and Recreation Councils).

Programme de bourses pour la santé en milieu scolaire - Activité physique

L’initiative go!PEI (par l’entremise de go!Play), Canadian Tire (par l’entremise d’Actifs à l’école), le ministère de la Santé et du Mieux-être, et le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance ont combiné leurs forces pour offrir une subvention visant à augmenter les occasions d’activité physique avant, durant ou après l’école. La subvention vise à ce que les écoles et la communauté collaborent pour cerner les nouvelles occasions de programme et de club, particulièrement pour les étudiants ne faisant pas les 60 minutes d’activité physique recommandée. La subvention est offerte à toutes les écoles de l’Île-du-Prince-Édouard.

Aperçu de l'approche juridictionnelle*

La prévention de l’obésité est ancrée dans une approche collective et mobilisatrice pour faciliter les choix sains dans les milieux de vie. Le Québec s’illustre par un modèle unique de mobilisation sociétale en saines habitudes de vie. La mobilisation implique des acteurs de plusieurs secteurs (loisir et sports, éducation, transport, famille, affaires municipales, agriculture et alimentation), à tous les paliers d’intervention. Les acteurs intersectoriels sont sensibilisés, organisés et mobilisés pour créer des environnements favorables aux saines habitudes de vie.

*Le Québec partage les objectifs généraux de ce cadre de travail, mais il ne souscrit pas à une stratégie pancanadienne dans un domaine qui relève de sa compétence. Le Québec demeure le seul responsable du développement, de la mise en œuvre, des communications des programmes de promotion des modes de vie sains sur son territoire. Toutefois, le Québec entend poursuivre l'échange d'informations et de meilleures pratiques avec les autres gouvernements au Canada.

Plan d’action gouvernemental de promotion des saines habitudes de vie et de prévention des problèmes reliés au poids 2006-2012 - Investir pour l’avenir

Le Plan d’action gouvernemental de promotion des saines habitudes de vie et de prévention des problèmes reliés au poids 2006-2012, Investir pour l’avenir (PAG), a été rendu public en octobre 2006. Le but de ce plan d’action est d’améliorer la qualité de vie de la population québécoise en permettant à chacun de vivre dans des environnements qui favorisent l’adoption et le maintien de saines habitudes de vie, un mode de vie physiquement actif et une saine alimentation.

Compte tenu que les habitudes de vie s’acquièrent tôt dans la vie, les jeunes de 0 à 25 ans et leur famille sont les premiers visés par les diverses actions qu’il contient. Ces actions s’articulent autour de cinq axes d’intervention (saine alimentation, mode de vie physiquement actif, normes sociales favorables, services aux personnes aux prises avec des problèmes reliés au poids ainsi que recherche et transfert des connaissances) et touchent divers milieux de vie (milieux de garde, scolaire, familial, municipal, de travail, associatif, communautaire).

Huit ministères et trois organismes gouvernementaux sont engagés dans le PAG. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), par l’entremise de sa Direction générale de la santé publique, assure la coordination du PAG au palier national. Les directions de santé publique assument ce rôle au palier régional en animant des tables intersectorielles régionales en saines habitudes de vie (TIR SHV). Actuellement, 16 TIR SHV regroupant des acteurs de santé publique, des directions régionales des ministères engagés dans le PAG, des élus et des organisations non gouvernementales (ONG) travaillent notamment à mettre en œuvre les actions du PAG ayant une déclinaison régionale. Ces tables constituent un maillon important dans un grand mouvement de société visant à rendre les environnements favorables aux saines habitudes de vie et à la prévention des problèmes reliés au poids.

À noter que bien que la mise en œuvre du PAG devait s’échelonner jusqu’en 2012, les travaux se poursuivent actuellement.

Pour plus d’information : Plan d’action gouvernemental de promotion des saines habitudes de vie et de prévention des problèmes reliés au poids 2006-2012 - Investir pour l’avenir

Québec en Forme

Québec en Forme (QeF) est un organisme à but non lucratif qui a été créé en vertu de la Loi instituant le fonds pour la promotion des saines habitudes de vie. QeF est une société de gestion née d'un partenariat entre le gouvernement du Québec et la Fondation Lucie et André Chagnon. Sa mission est de mobiliser les personnes et toute la société québécoise pour agir en faveur de l'adoption et du maintien d'un mode de vie physiquement actif et d'une saine alimentation, essentiels au plein développement des jeunes Québécois. Pour atteindre sa mission, QeF consacrera 480 millions de dollars sur une période de 10 ans (jusqu’en 2017) à la réalisation de projets collectifs de promotion de saines habitudes de vie auprès des jeunes Québécois de la naissance à 17 ans. Ces projets d'envergure locale, régionale et nationale font appel à la mobilisation et au partenariat. Ces projets s’inscrivent en complémentarité avec les actions énoncées dans le PAG.

Pour plus d’information : Québec en Forme

Vision de la saine alimentation pour la création d’environnements alimentaires favorables à la santé et Pour une vision commune des environnements favorables à la saine alimentation, à un mode de vie physiquement actif et à la prévention des problèmes reliés au poids

La Vision de la saine alimentation pour la création d'environnements alimentaires favorables à la santé a été élaborée dans le cadre du PAG. Cette vision se veut un document de référence à l’intention des acteurs de l’offre alimentaire au Québec, c’est-à-dire les personnes et les entreprises qui produisent, transforment et rendent disponible les aliments. Cet outil propose une définition de la saine alimentation qui permet d’orienter les efforts de tous les acteurs vers la création d’une offre favorable à la santé, en rendant les choix sains plus faciles pour les individus. Il se veut également une invitation aux acteurs de l’offre alimentaire à prendre davantage conscience de leur rôle dans l’amélioration du paysage alimentaire québécois. Pour plus d’information : Vision de la saine alimentation.

Le document intitulé Pour une vision commune des environnements favorables à la saine alimentation, à un mode de vie physiquement actif et à la prévention des problèmes reliés au poids est le fruit d’une collaboration entre le ministère de la Santé et des Services sociaux, Québec en Forme et l’Institut national de santé publique du Québec, et s'inscrit en continuité du travail concerté de tous les ministères et organismes engagés dans la mise en œuvre du PAG. Il propose une définition claire et détaillée des environnements favorables aux saines habitudes de vie, ainsi que des pistes de réflexion pour orienter les efforts de tous les acteurs afin de rendre les choix sains plus faciles à faire pour les individus.

Cette vision globale vise à faciliter la communication entre les acteurs, à accroître leur collaboration et la convergence de leurs actions et à partager leurs connaissances en vue d’améliorer la planification et la conception de leurs interventions. En travaillant dans le même sens, les acteurs engagés dans la création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie et à la prévention des problèmes reliés aux poids pourront mettre en place des conditions propices au changement et à l’émergence de solutions garantes de succès. Pour plus d’information : Pour une vision commune des environnements favorables.

Sessions de sensibilisation aux environnements favorables aux saines habitudes de vie

Le Comité québécois de formation sur les saines habitudes de vie a développé des sessions de sensibilisation aux environnements favorables aux saines habitudes de vie à l’intention de tous les acteurs disposant de leviers d’action de même qu’aux acteurs de tous les secteurs concernés (scolaire, municipal, transport, aménagement, etc.) et de tous les paliers d’intervention (national, régional et local) à travers le Québec. Elles visent à informer et intéresser les participants provenant de divers secteurs à agir sur les différents environnements physiques, socioculturels, politiques et économiques, afin de les rendre favorables aux saines habitudes de vie. Les sessions sont déployées à partir du palier régional. En date du 30 juin 2013, plus de 5 000 personnes avaient participé à ces sessions. Le document intitulé Pour une vision commune des environnements favorables à la saine alimentation, à un mode de vie physiquement actif et à la prévention des problèmes reliés au poids constitue le document de référence ayant guidé l’élaboration de ces sessions de sensibilisation.

Cadre de référence à l'intention des établissements du réseau de la santé et des services sociaux pour l'élaboration de politiques alimentaires adaptées - Miser sur une saine alimentation : une question de qualité

Le cadre de référence Miser sur une saine alimentation : une question de qualité vise à fournir des orientations pour guider et accompagner les établissements du réseau de la santé et des services sociaux dans l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre de politiques assurant un environnement alimentaire de qualité à toutes les clientèles desservies (les usagers, le personnel et les visiteurs). En plus d’insister sur la nécessité de repenser la responsabilité liée à l’alimentation d’une collectivité, ce document tend à revaloriser l’acte de manger dans sa globalité. Il aborde les spécificités des milieux (milieu de travail, milieu de soins de courte durée, milieu de vie « substitut »), positionne les différents enjeux et présente le modèle conceptuel sur lequel sont basées les orientations. Tous les établissements du réseau de la santé et des services sociaux proposant une offre alimentaire (plus de 250 établissements) doivent adopter une politique alimentaire basée sur le cadre de référence. Une évaluation d’implantation est actuellement en cours.

La mise en œuvre de politiques alimentaires dans les établissements du réseau s’inscrit dans le cadre du PAG.

Pour de plus amples renseignements : Miser sur une saine alimentation : une question de qualité

Politique-Cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - Pour un virage santé à l’école

La Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif, Pour un virage santé à l'école a pour but de soutenir les milieux scolaires dans l'offre d'un environnement favorable à l'adoption et au maintien de saines habitudes alimentaires et d'un mode de vie physiquement actif, ainsi que dans le développement des compétences personnelles des élèves à cet égard. Dans une perspective de priorités gouvernementales, elle est une action concrète en promotion des saines habitudes de vie qui vise l’amélioration de la qualité de vie de la population. Elle constitue une action du PAG.

Pour aider le milieu scolaire à améliorer l'offre alimentaire à l'école et permettre aux jeunes d'adopter un mode de vie physiquement actif, la Politique-cadre propose neuf orientations regroupées sous trois thèmes : l'environnement scolaire (saine alimentation et mode de vie physiquement actif), l'éducation, la promotion et la communication ainsi que la mobilisation avec des partenaires.

Afin d’obtenir un portrait global de la mise en œuvre de cette politique dans les établissements d’enseignement, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport a effectué, en 2009, un bilan complet. Pour plus d’information : Politique-Cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - Pour un virage santé à l’école

Aperçu de l'approche juridictionnelle

Le gouvernement de la Saskatchewan travaille en collaboration avec les ministères et leurs intervenants pour déterminer et appuyer les initiatives qui contribuent à un mode de vie sain et qui ont une incidence positive sur les familles, les enfants et les individus. Au moyen de cette approche pangouvernementale, les ministères travaillent pour harmoniser et coordonner diverses initiatives concernant la santé des enfants et des jeunes, y compris la participation à des sports, à des loisirs et à des activités physiques.

Période après l'école

La Saskatchewan Parks and Recreation Association (association des parcs et des loisirs de la Saskatchewan) dirige la coordination des activités de la période après l’école dans la province, avec le soutien du ministère des Parcs, de la Culture et du Sport. Au cours des deux dernières années, des investissements ont été faits comme suit :

  • ressources visant à aider les fournisseurs de programmes dans le cadre de l’élaboration et de la mise en œuvre du programme pour la période après l’école;
  • formation et évaluation de l’assurance de la qualité au moyen du modèle de High Five;
  • soutien pour le répertoire en ligne complet des programmes pour la période après l’école en Saskatchewan.

Mind, Exercise, Nutrition, Do it! (MEND)

Le programme MEND en Saskatchewan est offert dans trois emplacements : nord, Saskatoon et Regina/rural. Ce programme de 10 semaines offre une combinaison d’occasions de formation et d’activités physiques pour les familles pour adopter des comportements qui favorisent des modes de vie sains. Les partenaires du programme en Saskatchewan comprennent Saskatchewan Blue Cross, Sask Sport Inc., Community Initiatives Fund, et l’Université de la Saskatchewan.

Départ Santé

Départ Santé est une initiative bilingue mise au point en Saskatchewan qui augmente les occasions d’alimentation saine et d’activité physique dans les milieux d’apprentissage précoces, y compris les centres d’apprentissage précoce, les garderies et les programmes de prématernelle.

Départ Santé est une nouvelle approche qui mobilise les directeurs, les éducateurs, les cuisiniers et les parents en fournissant des ressources, une formation et un soutien continu. Il s’agit d’un partenariat d’organisations mené par le Réseau Santé en français de la Saskatchewan (Saskatchewan Network for Health Services) incluant un financement provenant de l’Agence de la santé publique du Canada.

Health Promoting Schools Program

En Saskatchewan, le programme Health Promoting Schools Program est une approche globale en milieu scolaire qui encourage le travail de collaboration sur des priorités clés pour favoriser les apprentissages et améliorer la santé. Le programme met l’accent sur une compréhension holistique de la santé et cible le bien-être physique, mental, émotif, social et spirituel. Il est principalement axé sur la promotion de la santé à l’école en vue d’améliorer le rendement scolaire des élèves et de créer des conditions favorables à des milieux scolaires sains. À ce jour, 20 écoles participent au programme Health Promoting Schools, dont 6 écoles rurales et 14 écoles urbaines. Les écoles étaient invitées à participer au programme en fonction de la complexité des besoins et de l’équité en matière de santé au sein de la communauté scolaire.

Aperçu de l'approche juridictionnelle

Le programme de fonds et de subventions du gouvernement du Yukon offre différents services, mesures de soutien et initiatives pour faire la promotion du mode de vie sain, de l’activité physique, de l’alimentation saine et du bien-être mental. Un comité interministériel du mode de vie sain (santé/éducation/sport et loisirs) a été créé en 2014 pour coordonner des activités liées au mode de vie découlant des engagements fédéraux, provinciaux et territoriaux :

Ces stratégies et plans offrent ensemble une approche globale visant à faire la promotion du mode de vie sain avec les enfants, les jeunes et les familles.

Programmes après l'école dans les communautés rurales

Les provinces et des territoires canadiens, y compris le Yukon, ont désigné la période après les classes comme étant une priorité d’intervention. Le gouvernement du Yukon a ciblé un certain nombre d’initiatives pour l’ensemble des collectivités du Yukon, particulièrement les collectivités rurales, en reconnaissant qu’elles ont moins d’occasions et de ressources pour faire la promotion du mode de vie sain.

Les initiatives comprennent les suivantes :

Subventions After School Action - Subventions de 2 000 $ pour le coût du programme (p. ex. dirigeants, équipement, fournitures) pour encourager les enfants à être actifs après l’école. L’initiative fournit des subventions aux Premières nations, aux collectivités, aux écoles et aux organisations à but non lucratif.

Programme RHEAL Leaders - Ce programme appuie les programmes communautaires visant à faire la promotion de l’alimentation saine et de l’activité. Les fonds sont fournis aux animateurs de loisirs en milieu rural pour les salaires, la publicité, les petits équipements, les collations saines et les autres ressources.

Kids in the Kitchen - Une formation, de l’équipement, des plans de leçon et du soutien aux groupes communautaires sont offerts dans le cadre de ce programme de formation sur la nutrition et la cuisine pratique après l’école pour les enfants âgés de 6 à 11 ans.

Healthy Living Menu - Une liste d’ateliers sur le mode de vie sain est offerte aux collectivités rurales, y compris des ateliers sur le cyclisme intelligent l’entraînement en force musculaire, YogaFit et l’établissement d’objectifs.

Un plan d'action pour le mieux-être des enfants et des familles

Le plan d’action pour le mieux-être des enfants et des familles (2014) est une feuille de route visant à améliorer la santé et le bien-être des enfants et des familles. Il propose trois façons de favoriser le bien-être :

  1. Donner aux enfants un bon départ dans la vie en faisant en sorte qu’ils soient entourés d’adultes aimants et qu’ils évoluent dans un milieu sécuritaire et stimulant.
  2. Aider les enfants et les adolescents à s’épanouir en leur permettant d’acquérir de la confiance en eux, de développer leurs champs d’intérêt et d’entretenir des relations positives.
  3. Permettre à tous de vivre sainement en les informant, en leur permettant d’acquérir des compétences et en leur donnant des occasions de prendre de bonnes décisions pour qu’ils puissent faire des choix santé plus facilement.

Le plan définit de nombreuses activités par le gouvernement du Yukon pour appuyer ces façons et invite les groupes communautaires, les autres gouvernements, les entreprises et les groupes confessionnels à harmoniser leurs activités avec ces façons.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site : Les voies du mieux-être.

Écoles en santé du Yukon

Les écoles peuvent influencer la santé et le bien-être des étudiants directement au moyen de l’éducation, des expériences et du milieu scolaire. Le gouvernement du Yukon adopte une approche holistique à l’égard de la santé en milieu scolaire.

Les initiatives comprennent les suivantes :

Self-regulation : offre un cadre pour informer les étudiants au sujet de la gestion du stress. Des interventions en milieu scolaire portent sur la nutrition saine et l’importance de l’activité physique, du sommeil, de l’hydratation, et les stratégies d’accalmie visant la diminution du stress, la santé mentale et le bien-être, ainsi que le fonctionnement cognitif et social efficace.

Subventions Active Yukon School : alloue des subventions de 500 $ aux classes d’école primaire pour les coûts du programme visant à encourager les enfants à être actifs à l’école. Des ressources documentaires pour les professeurs sont aussi fournies.

Winter Active for Life : fait la promotion de l’activité physique en hiver en offrant un service de prêt d’équipement de ski et de raquette, réduisant ainsi les obstacles à la participation liés au manque d’équipement. Les écoles, les associations communautaires et les centres de loisirs peuvent avoir accès à une quantité suffisante d’équipement pour offrir des activités en groupe.

From the Ground Up : appuie les activités de collecte de fonds des écoles primaires en coordonnant la vente de légumes locaux. Des visites à la ferme et des leçons sur l’alimentation saine complètent cette initiative.

Développement du leadership/renforcement des capacités

Le gouvernement du Yukon investit dans les personnes des collectivités pour s’assurer qu’elles ont les connaissances et les habiletés requises pour entreprendre et gérer des programmes, et inciter les autres à agir.

Les initiatives comprennent les suivantes :

Yukon Community Leaders Guide and Training - comprend des outils et des renseignements pour les animateurs communautaires de niveau d’entrée (p. ex. employés du secteur des loisirs) dans les collectivités rurales et éloignées. La phase pilote mènera à l’élaboration d’un plan de formation de trois ans à l’échelle du Yukon.

Annual Community Leaders Workshop - rassemble des animateurs communautaires (animateurs de loisir, et animateurs, alimentation saine et mode de vie actif en milieu rural) pour un atelier annuel de deux ou trois jours. Les sujets des formations portent sur les besoins et les désirs des participants. Les animateurs renforcent aussi les relations au moyen de réseautage et partagent des expériences et des pratiques fructueuses.

Boys and Girls Club Mentoring Project - offre aux animateurs des jeunes l’occasion d’apprendre comment élaborer et gérer un programme fructueux parascolaire, selon le programme réussi Weekday Warrior géré par le Club garçons et filles.

Accessible and affordable healthy eating - fournit des renseignements, des cours de cuisine, des connaissances nutritionnelles, des conseils de budgétisation et de magasinage visant les populations vulnérables (p. ex. à faible revenu). Les activités comprennent la cuisine communautaire et l’aide à la planification des repas pour les groupes de cuisiniers.

Best Practice Guidelines - Trois feuilles de résumé définissent les lignes directrices sur la façon de favoriser le bien-être dans les programmes, les activités et les événements pour les enfants et les jeunes, la façon de promouvoir le développement positif des jeunes, et la façon de promouvoir le bien-être communautaire.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Les voies du mieux-être.

Savoir-faire physique

Le savoir-faire physique est une priorité pour le gouvernement du Yukon. Cette priorité se reflète dans la Stratégie yukonnaise pour une vie active et le futur Plan d’action en matière de sport au Yukon. En 2014-2015, le Yukon a embauché un coordonnateur du savoir-faire physique.

Un plan en matière de savoir-faire physique pour le Yukon est en cours d’élaboration. Le savoir-faire physique est mis en valeur dans la période parascolaire, le programme RHEAL Leaders (voir ci-dessus) et le programme ou les trousses d’activités physiques préscolaires offerts par l’Association canadienne des parcs et loisirs - Yukon. Les visites communautaires et scolaires comprennent la sensibilisation et l’éducation sur le savoir-faire physique.

Aperçu de l'approche juridictionnelle

Comme ce fut le cas pour la lutte antitabac des dernières décennies, la prévention de l’obésité juvénile est un travail de longue haleine qui nécessitera la participation de nombreux secteurs. En effet, il est impossible de modifier instantanément les facteurs qui mènent à l’embonpoint et à l’obésité chez les jeunes. Le gouvernement du Canada apporte sa contribution par la promotion d’une saine alimentation, de l’activité physique et du poids santé en assurant un leadership, une coordination et l’élaboration de politiques à l’échelle nationale, en améliorant la surveillance, en aidant les collectivités à renforcer leurs capacités, en favorisant l’acquisition et l’échange de connaissances, en fournissant des renseignements au public ainsi qu’en surveillant et en évaluant les interventions et les innovations.

Projet Vive l'activité physique RBC

Le Projet Vive l’activité physique RBC est une initiative de la Banque Royale du Canada. Il appuie la promotion du savoir-faire physique et la mise en œuvre de principes de savoir-faire physique dans les activités physiques pour les jeunes et les programmes de sport à l’échelle communautaire. Au moyen de l’attribution de subventions communautaires et de programme, l’initiative appuiera des organismes locaux pour mettre en œuvre des programmes qui aident à bâtir la confiance chez les enfants, ainsi que pour appuyer les collectivités dans le cadre de l’élaboration et de la mise en œuvre des plans d’action pour transformer la façon dont l’activité physique et le sport sont planifiés, mis en œuvre et organisés au sein de la communauté. Un partenariat de 10 millions de dollars d’une durée de trois ans entre l’Agence de la santé publique du Canada, la Banque Royale du Canada, et ParticipACTION engendrera l’amélioration de la santé en fournissant des occasions d’activités fondées sur le savoir-faire physique et une participation continue à des activités sportives aidant les enfants à jeter les bases nécessaires pour avoir un mode de vie sain et actif tout au long de leur vie.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Projet Vive l'activité physique RBC.

Build Our Kids' Success (BOKS)

BOKS est une initiative de Reebok Canada, soit un programme d’activité physique avant l’école destinée à faire bouger les enfants de l’école élémentaire afin de préparer leur cerveau à une journée d’apprentissage. Le partenariat de 10 millions de dollars d’une durée de cinq ans entre l’Agence de la santé publique du Canada, Reebok Canada, la Reebok Canada Fitness Foundation, la Ligne canadienne de football (LCF) et le Centre pour l’avancement de la santé des populations Propel, contribuera à surmonter les obstacles qui empêchent les enfants de faire suffisamment d’activité physique, ce qui les aidera à adopter un mode de vie plus sain et actif. Cette initiative de savoir-faire physique jettera les bases d’un mode de vie sain et actif, et contribuera à l’obtention de bons résultats scolaires.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Le gouvernement du Canada lance le programme d'activité physique avant l'école Build Our Kids' Success (BOKS).

Jeu d'échange - Défi canadien vie active

Le Jeu d’échange est un défi national lancé en février 2014 dans le cadre des Jeux olympiques d’hiver pour obtenir des idées visant à ce que les Canadiens bénéficient de modes de vie plus sains. De février à juin 2014, les Canadiens ont présenté leurs idées pour améliorer la santé du Canada, et des centaines de propositions ont été reçues.

Un groupe de juges experts ont choisi les six meilleures idées, et les gagnants ont bénéficié d’un mentorat et d’un soutien de planification opérationnelle pour transformer leurs idées en projets dans lesquels il sera possible d’investir. Au début de janvier 2015, six idées ont été présentées au cours d’une émission spéciale de la CBC diffusée dans tout le pays, et les Canadiens ont choisi le gagnant en votant en ligne pour la meilleure idée de mode de vie actif.

Le gagnant était l’autobus scolaire pédestre Trottibus, admissible à un financement d’un million de dollars de la part du gouvernement du Canada pour concrétiser son idée. En tant que service d’autobus pédestre, il offre aux élèves de niveau primaire une occasion sécuritaire et amusante pour aller à l’école chaque jour, tout en étant actif.

Le Jeu d’échange était un partenariat de l’Agence de la santé publique du Canada, de Canadian Tire et des Partenaires philanthropes LIFT, et est appuyé par la Société Radio-Canada (CBC).

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site : Le gouvernement du Canada lance Jeu d'échange, défi de vie active du Canada.

Programme de prévention des blessures au soccer : FIFA 11+ et enchaînement des mouvements

Le Programme de prévention des blessures au soccer vise à ce que les entraîneurs de soccer fassent la promotion de l’activité physique de façon sécuritaire dans tout le Canada pour mettre en œuvre soit FIFA 11+ (pour les jeunes âgés de 14 ans et plus), soit la série d’exercices de l’enchaînement des mouvements (pour les enfants âgés de 7 à 13 ans) dans le cadre de leur routine d’exercices de réchauffement afin de diminuer le nombre de blessures aux membres inférieurs parmi les jeunes joueurs de soccer. En tirant profit de la capacité promotionnelle et de l’expertise scientifique de la FIFA et du programme Au Canada le sport c’est pour la vie (ACSV), l’Association canadienne de soccer (ACS) mobilisera ses associations locales de soccer pour offrir le programme dans tous les clubs de l’Association canadienne de soccer à l’échelle du pays. Le projet de deux millions de dollars mettra en œuvre un programme axé sur des données probantes connu pour diminuer de façon efficace les taux de blessures parmi les jeunes joueurs de soccer.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site : Programme de prévention des blessures au soccer : FIFA 11+ et enchaînement des mouvements.

« Carotte boni » : une platforme nationale d'incitatifs de modes de vie sains

L'application Carotte boni, créée par Social Change Rewards, Inc., est une initiative basée sur les incitatifs appuyée par une technologie de pointe qui récompensera les Canadiens par des points de fidélité pour avoir participé à des activités de vie saine et avoir choisi des modes de vie sains. Cette initiative sera tout d'abord lancée en Colombie-Britannique. Carotte boni offre des renseignements pour réduire les risques de maladie chronique évitable et encourager les utilisateurs à adopter des comportements sains, notamment accroître le niveau d'activité physique, avoir une bonne alimentation et arrêter de fumer. Les Canadiens pourront se rendre en ligne ou télécharger l'application gratuite sur leur appareil mobile ou leur tablette. Carotte boni est un partenariat quinquennal de 5 millions de dollars entre l'Agence de la santé publique du Canada et Social Change Rewards qui est appuyé par les principaux organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé au Canada, y compris la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC, l'Association canadienne du diabète et YMCA Canada. Le gouvernement de la Colombie-Britannique versera aussi 2,5 millions de dollars à cette initiative, qui favorise l'adoption de modes de vie sains par les Britanno-Colombiens. Carotte boni aidera les Canadiens à faire des choix plus sains et plus durables et à intégrer des comportements sains à leur routine quotidienne.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site : « Carotte boni » : une platforme nationale d'incitatifs de modes de vie sains.

Alimentation saine

Santé Canada est en voie d'améliorer les étiquettes nutritionnelles en réponse à des consultations avec des consommateurs, des organismes et des professionnels de la santé, l'industrie ainsi que les gouvernements provinciaux et territoriaux. Parmi les changements provisoires, on retrouve l'accroissement de l'uniformité des portions indiquées sur les étiquettes de produits semblables, l'indication plus évidente des calories dans le tableau des faits nutritionnels, la prestation de plus amples renseignements sur la teneur en sucre des aliments, la mise à jour des valeurs quotidiennes et l'accroissement de la facilité de lecture de la liste d'ingrédients. Ces travaux visent à rendre les étiquettes plus utiles aux Canadiens lorsqu'ils choisissent des aliments pour leurs familles et pour eux-mêmes.

Santé Canada a lancé la nouvelle Assiette bien manger, qui est l'un des outils conçus pour rendre les lignes directrices du Canada en matière de régime alimentaire plus conviviales. Sur le plan visuel, l'Assiette représente un repas sain, illustrant les proportions des groupes d'aliments, en mettant l'accent sur les fruits et les légumes. De plus, Santé Canada modernise ses communications avec le public et les professionnels de la santé en développant l'application mobile Mon guide alimentaire – Le Guide alimentaire canadien pour appareils mobiles! Grâce à l'application, les Canadiens peuvent facilement vérifier le nombre de portions du Guide alimentaire qu'ils doivent consommer dans chacun des quatre groupes alimentaires, choisir leurs types d'aliments préférés dans chaque groupe et vérifier la quantité d'aliments qu'il y a dans une portion du Guide alimentaire. Santé Canada se prépare également à devoir fournir plus de renseignements au sujet des sucres et met au point des outils et des produits qui aideront les Canadiens à mieux comprendre les sucres dans le contexte d'un modèle d'alimentation saine. Ces ressources aideront les gens à respecter les recommandations du Guide alimentaire canadien et de l'Organisation mondiale de la santé en ce qui a trait au sucre.

Outre ces initiatives, Santé Canada finance continuellement la promotion de la santé à l'échelle communautaire et des programmes de prévention de maladies qui promeuvent une alimentation saine tout en améliorant l'accès à des aliments nutritifs au sein de populations cibles, notamment les Premières Nations et les Inuits. Le financement appuie l'établissement de programmes conçus pour la communauté et axés sur celle-ci qui traitent de priorités locales. Parmi les exemples d'activités communautaires financées, on retrouve la promotion d'une alimentation saine (y compris des aliments achetés en magasin et des aliments traditionnels ou de campagne), des classes pour apprendre à cuisiner, des programmes d'alimentation et de nutrition lancés au sein des écoles, des activités axées sur la vente au détail, y compris des dégustations en magasin et des visites d'épiceries, des jardins communautaires et résidentiels, des serres, la récolte d'aliments traditionnels, des congélateurs communautaires, des cuisines communautaires et la planification communautaire visant la sécurité alimentaire.

Indicateurs - Suivre les tendances et évaluer les progrès

La collecte de renseignements sur les nombreux facteurs qui influent sur l'obésité juvénile/le poids santé peut aider à documenter et à définir les mesures à l'appui du changement.

En savoir plus

En 2013, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, ainsi que les experts de tout le pays, se sont accordés sur un ensemble d'indicateurs nationaux servant de base à la production de rapports tous les deux ans. Les indicateurs donnent des renseignements sur le poids santé, l'activité physique et les bonnes habitudes alimentaires, ainsi que sur les environnements physiques et sociaux où les enfants et les familles vivent, apprennent et s'amusent. Les données indiquées dans le rapport électronique de 2015 correspondent à la première mise à jour des données de base présentées en 2013. Les indicateurs présentés dans le rapport électronique de 2015 s'appliquent à l'ensemble de notre population. Cependant, comme l'indique le rapport électronique de 2013, nous savons que des sous-groupes de la population (p. ex. les peuples autochtones) sont en moins bonne santé par rapport à la population générale, mais des restrictions en matière de données nous empêchent de suivre ces indicateurs pour les sous-groupes.

Le réseau de santé publique fédéral-provincial-territorial continue d'examiner les sources de données pour les populations autochtones en fonction des indicateurs présents dans ce rapport et donnera une mise à jour sur ce travail dans le rapport d'étape de 2017.

Tableau de données (comprend des références)

Description du tableau de données Télécharger/imprimer en format PDF

Poids
santé
Activité
physique
Alimentation
saine
Environnements
favorables

Tableau de bord provincial/territorial du poids santé

Le tableau de bord présente un résumé des initiatives existantes avec différents niveaux d'implication provinciale/territoriale dans les trois stratégies clés définies dans le document Freiner l'obésité juvénile : Cadre d'action fédéral, provincial et territorial pour la promotion du poids santé. Les initiatives mises en évidence sont à divers stades d'avancement, et la participation des provinces et des territoires varie. La lutte contre l'obésité juvénile et la question du poids santé constituent un effort à long terme; à ce titre, il se peut que les activités ne se traduisent pas par des changements immédiats.

Résumé des initiatives provinciales/territoriales existantes Télécharger/imprimer en format PDF